• Thailande: Ayutthaya, Lopburi et le parc national Khao Yai

    Avant un nouvel article, 3 petites nouveautes sur le blog:

    1- Desormais en cliquant sur "carnet de voyage", dans le bandeau en haut du blog, il est possible d'acceder a tous les articles, classes par ordre chronologique et par pays ou regions. Plus de 2 ans apres les debuts en Patagonie, il commence a y avoir beaucoup d'articles et je sais que beaucoup de personnes decouvrent le blog seulement maintenant, il est donc desormais facile de revoir tous les articles.

    2- 3 articles sur la Patagonie (l'une des plus belle partie du voyage), que je n'avais pas ecrit (ou tres mal) a l'epoque, sont desormais disponibles:

    Torres del Paine

    Glacier Perrito Moreno et Mont Fitz Roy

    Sud de le Carretera Australe

    3- Suite a la demande de certaines personnes, il est desormais possible, si vous le souhaitez de m'apporter une petite aide financiere dans cette aventures qui va encore durer un long moment sur les routes d'Asie. Pour cela, c'est simple, il suffit, dans la rubrique donation (a droite du blog) de choisir un montant et de cliquer sur faire un don. Vous serez alors redirigez vers le site paypal. Si vous ne voulez pas (ou ne savez pas) utiliser paypal, vous pouvez me contacter en prive en cliquant sur contact (en haut a droite du blog)...

     

    Desormais il est temps de revenir en Thailande. 

     

    Apres plusieurs jours a parcourir Bangkok, a pied et en metro, a la recherche d'un velo pour m'accompagner sur les pistes et les routes d'Asie, je trouve enfin mon bonheur chez Bok Bok Bike, un magasin specialise dans les velos de voyage. Il y en a plusieurs a Bangkok, mais chez Bok Bok Bike l'accueil est bon, le patron parle anglais et il est possible d'y trouver de nombreuses marques occidentales (Co-motion, Surly, Velo Orange...) et tout le materiel pour le voyage a velo (saccoches Ortlieb, pneus Schwalbe Marathon, selles Brooks...). 

    Cette recherche m'a permis de decouvrir de nombreux quartiers de la ville, comme l'un des ports sur le fleuve, ou des milliers de poissons attendent d'etre nourrit. Il est possible d'acheter du pain ou d'autres choses pour les poissons et c'est la cohue des qu'un aliments touche la surface de l'eau.

     

     Pendant ce temps, les anguilles attendent d'etre cuisinees.

     Justement, au marche, en terme de nourriture, il y en a pour tous les gouts.

     

     

     

     

    La ville est pleine de contrastes, entre quartiers pauvres et centres commerciaux luxueux. Mais maintenant que j'ai un velo, il est temps de prendre la route!

    Je quitte la capitale le dimanche matin. Malgre les 14 millions d'habitants, la sortie de la ville est relativement facile. Les Thailandais conduisent bien, doucement et surtout respectent les 2 roues (Ca fait bizarre apres avoir voyage au Etats-Unis et au Canada)!

    J'emprunte une route etroite, certains automobilistes restent plusieurs minutes derriere moi avant de me depasser, alors qu'il y a la place. Mais les Thailandais sont tres prudents et cette bonne impression du premier jour va se confirmer les jours suivants. C'est plaisant! Apres quelques heures, je sors de la banlieue et la vegetation luxuriante apparait.

     Mais, fin aout et en septembre, c'est la periode la plus humide de la mousson. Les pluies sont frequentes et violentes. Je profite d'une pause sous un abri de bus pour prendre la premiere photo de mon nouveau velo, un Surly Long Haul Trucker, offert par Mr Francois Desprez et la societe Florimond Desprez! MERCI!  

     La photo n'est pas tres belle, mais rassurez-vous, vous pourez le voir regulierement dans les prochains mois.

    La pluie ne cesse pas, je reprend donc la route sous la pluie pour rejoindre la ville d'Ayutthaya, au confluent du fleuve Chao Praya et de la riviere Pa Sak.

     La ville, ancienne capitale, a ete detruite en 1767. Mais certains edifice restent visible.

     De nombreux oiseaux occupent le site, comme les cigognes d'Asie.

     

     

     

     Et on peut aussi voir des elephants et des elephanteaux enchaines, pour le plus grand plaisir des touristes...

     

     

     Lors de la visite du site archeologique, je creve. Ce qui me permet de faire une belle rencontre, une femme est surprise de me voir marcher alors que j'ai un velo... Elle m'emmene chez un ami a elle pour reparer la crevaison et m'offre ensuite un bon repas.

     Dans le quartier touristique de la ville, on se promene a dos d'elephants, avant d'aller au marche flottant.

     

     

     

     

     Je quitte Ayutthaya pour atteindre Lopburi dans la soiree. Les routes sont agreables, malgre la forte chaleur. Je ne peux pas resister aux nombreuses epiceries sur le bord de la route qui vendent des boissons fraiches et des glaces.

     

     La particularite de Lopburi, c'est que des singes ont decide de s'installer dans un quartier de la ville. Ils sont plusieurs centaines. 

     Pendant que le vieux male se ballade, d'autres cherchent des puces, essaye de manger du plastique.

     

     Des feuilles.

    Ou du metal...

     

     Desormais, les singes sont nourris, ce qui ne les empechent pas de voler le premier passant qui a le malheur d'entrer dans le quartier avec quelquechose a manger ou a boire.

    Apres Lopburi, je m'arrete dans une ferme. Petite particularite, ils elevent des crocodiles...

     

     

     

     Et il faut bien penser a les nourrir:

     Les crocodiles sont ensuite transformes en porte-feuilles ou sacs a mains...

     Mais je prefere rejoindre les lieux plus naturel de Thailande. Je prends donc la direction du Parc National Khao Yai. C'est facile, il n'y a qu'a suivre les panneaux:

     J'y arrive sans probleme (il fallait prendre a gauche).

     

     Pour atteindre le centre du parc, situe sur un plateau, c'est une difficile ascension de 8 km, sous une forte chaleur.

     

     Je profite de quelques papillons ou de petites cascades pour m'accorder des pauses photos.

     

     

     Il faut etre prudent sur la route, on peut y faire de nombreuses rencontres.

     

     

     Arrive sur le plateau, les courtes, mais pentues, montees et descentes se succedent au coeur de la jungle.

     

     Un petit serpent me fait une petite frayeur en bougeant quand je passe juste a cote.

     Dans ce parc, malgre un altitude relativement faible (environ entre 600m et 1000m), il fait tres frais, grace a un micro climat provoque par la jungle et la montagne. Je vais donc profiter de cette fraicheur et rester 5 jours dans le parc. 

     Je croise un groupe de macaque sur la route.

     Un animal non identifie.

     

     Quelques antilopes.

     Les singes restent un long moment sous mes yeux.

     

     

     

     Sur la route pour rejoindre le camping, je vois des cervides.

     Au camping, je fais la connaissance d'un Italien et d'un couple d'Espagnols. Le lendemain, on part pour une randonnee dans la jungle. Sur la route menant au sentier, on croise un serpent, apres verification, il est mort.

     Puis c'est parti, dans la jungle!

     

     

     

     

     

     Je vous laisse verifier qu'il a bien milles pattes...

     On longe une riviere. Les bruits de la jungle sont impressionnant. Partout, il y a du mouvement, dans les arbres, au sol... Puis on entend un gros "plouf" alors que l'on est a 2m de la riviere. Pendant quelques secondes, tout le monde s'arrete, on se regarde, puis en regardant la riviere, 2 yeux nous fixent. C'est un crocodile qui vient de plonger. Il disparait sous l'eau, on continue notre chemin en faisant attention de ne pas tomber a l'eau.

     

     Apres quelques heures dans la jungle, on regagne la route et avant un petit restaurant a l'interieur du parc, ou l'on s'offre un plat de Pad Thai pour 0,95 euros, on eleve les quelques sangsues qui nous prelevent un peu de sand. Puis direction la celebre cascade du film "La plage". Dans ce film, on voit Leonardo DiCaprio, Virginie Ledoyen et Guillaume Canet sauter depuis le haut de cette cascade. Mais ce n'est pas la mousson quand ils le font, aujourd'hui, le debit est beaucoup plus impressionant. 

     

     On decide ensuite de se rendre dans une tour d'observation, situe a une quinzaine de kilometres de la, dans une zone de savane, pour tenter d'observer quelques animaux. On fait de l'auto-stop, tres facile en Thailande. En effet dans ce pays, la solidarite est un mot qui existe encore et il est normal de prendre une ou plusieurs personnes en stop, si on a de la place (Et meme si ils sont etrangers... Ca fait plaisir de voyager a nouveau dans des pays qui ne vivent pas dans l'egoisme et la peur de l'etranger...). La premiere voiture qui passe est pleine, mais le chauffeur s'arrete pour s'excuser de ne pas avoir la place. Le second vehicule est un pick-up, on embarque a l'arriere. Une photo de nos chauffeurs.

    Puis, une petite marche vers la tour d'observation.

     

     On s'installe dans la tour, pres du lac.

     Mais les animaux ne se bousculent pas dans le secteur. On ne verra ni elephants, ni tigres. Juste de gros oiseaux et une biche.

     

     Sur le chemin du retour, le bruit d'un serpent dans les hautes herbes attire notre attention. On est curieux, on attend un peu, mais on ne le voit pas. C'est peut-etre mieux... Dans cette region, on peut croiser des cobras, des pythons, des boas... Avant de rentrer, on fait un petit "safari nocturne" a l'arriere d'un pick-up equipe d'un projecteur. On observe de nombreux cervides, mais aussi une civette et un tres gros cochon sauvage. Le lendemain, je me ballade a velo sur les petites routes du parc.

     

     

     

     Je prends de l'altitude, pour atteindre le point culminant du parc, Pha Diew Dai, a 1267m d'altitude apres une montee de 5 km a 10% de moyenne. Heureusement, je n'ai pas les baggages. Je suis presque seul sur la route, elle est fermee, mais les gardes m'autorisent a y aller. J'y croise un groupe de gibons qui disparait rapidement en sautant d'arbres en arbres.

     

     

     

     Retour au bord de la riviere.

     On m'observe entre les feuilles.

     

     

     Je vois de nouveau cet animal.

     Puis, en route vers la tour d'observation, une violente averse.

     

     

     Ce soir, je vois un varan d'environ 2m traverser le lac.

     

     

     En revenant, alors que la nuit est tombe, un petit felin est sur la piste. Je n'arrive pas a l'identifier. Il m'observe puis part dans les hautes herbes. De nombreux yeux brillent dans la nuit. Beaucoup de biches et d'animaux dans le genre. Puis 2 yeux, pres du sol... Ma lampe n'est pas assez puissante pour le voir. Il se deplace lentement vers moi. Je revois le meme animal au meme endroit le lendemain, il disparait dans un trou. Sans doute un varan ou un gros serpent... En quittant le parc, je longe une riviere.  

     

     Et une cascade.

     

     En ce dimanche, comme la veille je croise de nombreux cyclistes et de nombreux macaques.

     

     Puis une longue descente m'emmene hors du parc.

     

     Je retrouve la plaine et des animaux plus classique sur la route qui m'emmene vers le Cambodge.

     

    Je teste l'hospitalite des moines bouddhiste. A 2 reprises, je dors dans des temples. L'accueil est bon. En revanche beaucoup d'animaux vivent dans les temples, dans le premier, c'est une meute de chien qui aboient une grande partie de la nuit, dans le second, ce sont des chatons qui choisissent la tente comme aire de jeu... Le reveille est tres matinale, les cloches sonnent a 4H30 et les chants de priere commencent a 5H. Mais c'est agreable d'etre reveille par ces prieres.

    Les derniers kilometres en Thailande et le debut du Cambodge, c'est le prochain article...

     

    Les photos sont ici: https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10204875959127527.1073741906.1496106738&type=1&l=975327c42e

    et ici: https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10204877967097725.1073741907.1496106738&type=1&l=6e7f1bd134

    « Debut d'une nouvelle aventure!De la Thailande vers le Cambodge (Temples d Angkor) »

  • Commentaires

    1
    tes parents
    Dimanche 14 Septembre 2014 à 10:47

    c'est avec un grand plaisir de voir que L'Asie est un continent magnifique,

      une aussi joli faune et une flore aussi verte nous te souhaitons beaucoup de courage pour la suite de ton aventure

    et une bonne route .     cool

    tes parents

    2
    F DESPREZ
    Mardi 16 Septembre 2014 à 22:22

    Bonjour Jérémie, Merci pour ces photos et ce récit extraordinaires. Je suis heureux que le vélo Florimond Desprez participe à l'aventure et j'espère qu'il ne finira pas comme son homologue américain. Je suis aussi content de découvrir le cousin de notre chevreuil européen que je ne connaissais que dans les livres a

    3
    F DESPREZ
    Mardi 16 Septembre 2014 à 22:22

    A bientôt et très bonne route à vous ! François DESPREZ

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Mercredi 17 Septembre 2014 à 01:55

    Les quelques mésaventures que tu as rencontré aux USA te restent amère on peut le comprendre. Mais de là à dire que les Américains ne respectent pas les cyclistes, on est pas d'ac! sur les quelques routes communes que nous avons emprunté, nous avons aussi eu cette attention des automobilistes à parfois rester derrière nous même s'il y avait de la place pour passer. 

    Enfin l'important est que tu ais un nouveau vélo pour poursuivre ton aventure. Toujours à chercher la petite bête... ;-)) fini les ours, maintenant croco, serpents, singes... enfin à part les serpents Anne-Marie dit que tu peux nous laisser un peu des autres animaux à photographier. 

    Fait bon voyage au Cambodge!!!

    @+

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :