• Premiers tours de roues

    Les photos ont été ajoutées à l'article Buenos Aires.

     

    Je quitte Buenos Aires mardi matin en bus, les premières heures du trajet se font sous une forte pluie, à travers la Pampa, pendant des centaines de kilomètres, où il y a un nombre incalculable de bovins dans les prairies inondés. L'Argentine est l'un des plus gros pays producteur et consommateur de bœuf. L'entrée en Patagonie se fait de nuit et nous arrivons à destination au petit matin, après 20 longues heures de trajet.

     

    Mardi 5 septembre 2012 - 6H40– Gare routière de Puerto Madryn – Patagonie

     

    Le carton contenant le vélo et le sac contenant toutes les sacoches sont devant la gare routière, il ne reste plus qu'à remonter le vélo, ce qui se fait sans problème et rapidement jusqu'au moment de regonfler, la roue avant... Impossible de la regonfler, je démonte donc le pneu, pour changer de chambre à aire, les pneus sont compliqués à monter et démonter, l'un des démontes pneu ne survivra pas à l'opération. Je gonfle la chambre à air pour repérer la crevaison et surprise, la chambre à air n'est pas crevé! Comment perdre du temps pour rien...

     

    Premiers tours de roues

    Maintenant il faut le remonter!


    Premiers tours de roues

    Prêt pour le départ

     

    En milieu de matinée, je rejoins la digue de Puerto Madryn, pour prendre le petit-déjeuner devant l'océan Atlantique, ensuite le voyage à vélo peut commencer. Après 2km et un premier arrêt photo, je fais la connaissance de Javier, un Argentin qui fait parfois des voyages de quelques jours à vélo, on discute un quart d'heure avant que je reprenne la route vers le nord-est, objectif : la réserve de Golfo Nuevo.

    Premiers tours de roues

    Premiers tours de roues pour quitter Puerto Madryn

     

    Rapidement, j'ai la chance de voir les premières baleines franches australes. J'en verrai lors de toute la traversée de la réserve, où la piste serpente entre les différentes plages et les petites collines. Les baleines, pouvant peser jusqu'à 35 tonnes et mesurer 13 mètres, se trouvent à moins de 100 mètres de la côte. Certaines passent la tête hors de l'eau, d'autres projettent de l'eau par leurs évents...

    Premiers tours de roues

    Les baleines sont difficiles à prendre en photos, c'est toujours celle qu'on ne regarde pas qui sort de l'eau...

     

    Premiers tours de roues

    Je retourne ensuite vers Puerto Madryn, au passage, le garde très sympa avec qui j'avais discuté à l'entrée du parc me demande si ça va et me propose de me déposer à Puerto Madryn avec son Pick-up. J'ai dû lui faire pitié, en même temps sa cabane se trouve au sommet d'une belle montée, sur une piste, vent de face... Donc effectivement je ne devais pas sembler en grande forme.

     

    A l'entrée de la ville, un camping-car me double en klaxonnant et en ralentissant, je vois une plaque d'immatriculation française, je fais signe, il s’arrête sur le bord de la route. En descendent, Nicolas, Fannie et leurs 2 enfants, Lou et Noah. C'est la famille « envie d'ailleurs », après une traversée d'un mois en cargo de l'Atlantique, ils ont rejoint l'Uruguay pour commencer un long voyage en camping-car (http://en-vie-dailleurs.over-blog.fr/). On discute un petit moment et ils m'offrent un verre, avant de reprendre la route.

     

    Le lendemain, après une nuit en auberge de jeunesse à Puerto Madryn, je reprends la route, direction Punta Lobo, à 15km de la ville, pour observer la colonie de Lions de mer qui vit au pied de la falaise. Le spectacle est sympa, environ 200 lions de mer sont présents sur la plage et les rochers. Chaque mâle est entouré de son harem de 10 à 15 femelles environ. Les femelles pèsent environ 100kg et les mâles 3 fois plus. Ils sont appelés lions de mer en raison de leurs crinières.


    Premiers tours de roues

     

    Premiers tours de roues


    Je reprends la piste vers le sud pour prendre la direction de Punta Ninfas, mais après quelques kilomètres je vois une magnifique plage et m’arrêtes. Quelques secondes après, un homme rejoint sa voiture et me dit, on fait un pic-nic, tu veux te joindre à nous ? J'accepte, Claudio est là avec une de ses amies (dont j'ai oublié le prénom), et la fille de cette amie, la petite Valentina, qui a 3ans. On mange ensemble, s'en suit une partie de pêche dans l'Atlantique, un super moment, même si l'on revient bredouille... En plus au loin une baleine nous offres de magnifiques sauts. Le bruit est impressionnant quand elle retombe.

    Premiers tours de roues


    Premiers tours de roues 

    Claudio


    Je suis ensuite invité chez Claudio, qui fête son anniversaire avec sa famille. On embarque le vélo dans la voiture pour rejoindre la ville. La voiture est une fiat qui doit dater des années 70, on tombe en panne, mais on arrive quand même à destination... Super fête, Claudio me trouve ensuite un bon logement pour la nuit. Cet homme est vraiment exceptionnel, ce fût une magnifique rencontre.

     

    Le lendemain je quitte à nouveau Puerto Madryn, pour la 3ème fois consécutive, mais cette fois si, c'est la bonne. L'objectif est de rejoindre Punta Ninfas à un peu plus de 80km au sud-est, pour passer la nuit sous la tente et observer le lever du soleil le lendemain depuis les falaises...


    Premiers tours de roues

    Pas toujours facile de garder le contrôle sur les pistes


     

    Le départ est difficile, les 20 premiers kilomètres se font sur une piste en très mauvais état, un mélange de sable et de cailloux où le vélo s'enfonce et le tout en monté avec un petit vent de face bien sûr. Je mets souvent pied-à-terre et je suis parfois obigé de descendre du vélo et de le pousser pour avancer... Et au sommet, en récompense, la décharge de Puerto Madryn. Ensuite la piste est en bien meilleur état, avec de longues lignes droites avec de chaque côté la pampa à perte de vue et quelques troupeau de moutons. J'aperçois au loin les premiers guanacos et quelques chevaux sauvages. Au loin j'aperçois le phare de Punta Ninfas, je l'atteins en fin d'après-midi après 86km. Le moment est magnifique, avec un joli paysage et de superbes falaises.


    Premiers tours de roues

     Quelques moutons dans la pampa

     Premiers tours de roues

    Le phare de Punta Ninfas


    Premiers tours de roues

    Les magnifiques falaises de Punta Ninfas


    La nuit sous la tente, au pied du phare est agité, le vent est violent. Le lendemain matin le soleil se lève sur l'Atlantique, mais la sortie de la tente est un peu compliqué, avec une température de 5°C et un fort vent. Je descends la falaise de 100 mètres, pour voir de plus près 2 éléphants de mer qui se prélasse sur la plage. Après avoir remonté la falaise, je reprends la piste.

     

     Premiers tours de roues

    Première nuit sous la tente 


    Premiers tours de roues

    Un nouveau jour commence sur l'Atlantique


    Premiers tours de roues

    Descente technique de la falaise


    Premiers tours de roues

    Je viens de là haut...

    Premiers tours de roues


    Premiers tours de roues

    Eléphant de mer


    Premiers tours de roues

     

    Deux petits problèmes techniques (le réchaud et une petite fuite de ma réserve d'eau, mais tout est réglé désormais) m'oblige à rejoindre une ville le jour même. Je fais donc 112km (dont 95km de piste) et presque 9H de vélo pour rejoindre la ville de Trelew. J'aurais le droit à une interminable ligne droite de 50km vent de face, sans voir une seule voiture... J'atteins Trelew, ville de 100000 habitants alors qu'il fait déjà nuit. La journée a été difficile, je m'offre un bon repas (2 énormes hamburgers avec des frites) avant une bonne nuit de sommeil.

     

     Premiers tours de roues

     Magnifique troupeau de chevaux sauvages en quittant Punta Ninfas


    Premiers tours de roues

    Ligne droite de 50km... Interminable!


    Premiers tours de roues

    Si vous ne savez pas quoi faire de votre chien, il peut servir de décoration à l'entrée de votre propriété...


    La journée suivante est consacré au repos, à une balade dans les rues de Trelew, à la lessive, au triage des photos et à écrire cet article...

    Cet article est un peu long, promis les autres seront plus courts...

     

    « Buenos AiresPunta Tombo »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Edmondutour
    Lundi 10 Septembre 2012 à 10:56

    Chouette artcicle et absolument pas trop long, bonnes photos.

    Pour les baleines, j'ai eu autant de difficulté que toi pour les photographier.

    bonne continuation et dis-toi bien que le vent, tu finiras par l'avoir dans le dos....et dans 3 mois c'est l'été à Ushuaïa...

     

     

     

    2
    nico fannie lou noah
    Lundi 10 Septembre 2012 à 17:43

    Coucou

    heureux de voir que tout se passe bien pour toi . Nous sommes à Sarmiento et on a vu le bosque petrificado, c'est superbe, un paysage à couper le souffle! On est impressionnés des km que tu parcours et d'autant plus qu'on connait les piste du coin et que c'est vraiment pas du gâteau!! même pour nous sans forcer dans notre camping-car!

    Ton site est en favori chez nous, on te suit.....enfin, c'est toi qui nous suis ....enfin, on se comprend!!

    Bises, bonne route, bonne chance!!

    Nico Fannie Lou et Noah

    3
    cousin david
    Lundi 10 Septembre 2012 à 22:04

    trop bien ! je suis tellement heureux pour toi. Je regarde tous les jours. Profite bien et prend soin de toi

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    2rouesvagabondes Profil de 2rouesvagabondes
    Mardi 11 Septembre 2012 à 06:37

    Merci pour les commentaires, ça fait plaisir!

    @ la famille envie d'ailleur: Les 112km c'était un peu contraint et forcé et j'ai bien galérer sur la fin... Pas sûr que je refasse une étape sur les pistes aussi longue tout de suite...

    Je suis bloqué quelques jours à Trelew, ensuite je vais faire l'aller-retour pour aller à Punta Tombo en ésperant qu'ils seront au rendez-vous... Et ensuite direction Esquel en bus.

    Votre site est en favori chez moi aussi...

    Bonne route à toute la famille!

    @David: Ca fait plaisir que tu suives ce voyage, ça sera bientôt à ton tour d'être en Amérique du sud! (pas dans les même conditions c'est vrai...)

     

    5
    Grm
    Jeudi 13 Septembre 2012 à 13:40

    Salut camarade, merci pour ton aventure que tu nous fais partager! Bonne route à toi!

    6
    PAPY Andrée
    Mardi 18 Septembre 2012 à 16:09

       BONJOUR JEREMIE !!! Je suis la Tatie de François, je trouve toujours admirable ces Aventuriers qui s'expatrient dans ces beaux pays lointains et qu'en plus cela touche des Membres de ma Famille !!!! Tu as le bonheur d'approcher de près les éléphants de mer et justement coincidence je viens de voire un super documentaire sur la 5, les iles des Malouines et sa faune, bien sûr j'étais dans un fauteuil mais c'est mieux que rien lorsque l'on n'a plus ta belle jeunesse pour pouvoir voyager. Je vais aller voire où je peux t'aider avec une petite participation en euros pour que tu puisses aller jusqu'au bout de TON BEAU REVE, François ne m'a pas bien précisé mais si je ne trouve pas je retournerais vers lui. BRAVO JEREMIE et même si nous ne nous connaissons pas cela m'a fait plaisir que tu sois de la Famille de François. Bonne route et bien cordialement !!!! Andrée

    7
    vince11
    Vendredi 21 Septembre 2012 à 15:20

    coucou comment vas tu j espere que tout va bien? nous sommes content pour toi que tout se passe bien . tes articles sont super ,nous voyageons nous aussi un peu avec toi . les enfants sont contents et aspirent tes prochains articles meme benjamin en a parlé a l'ecole.petit message de noémie :coucou parrain ,je pense à toi ,j'espere que tu dort bien dans ta tente que tu n'as pas trop froid et que tu manges bien gros bisou bisou noémie. a bientôt vincent et la famille

    8
    Samedi 22 Septembre 2012 à 20:55

    Alalalala

    Superbes paysages, l'aventure a maintenant commencé avec quelques bas mais aussi beaucoup de haut d'après ce que tu racontes! C'est chouette de voir des endroits encore si bien préservés de l'homme :)

    En tout cas c'est génial de pouvoir te suivre comme ça sur ton blog, je comprends mieux les gens qui me suivaient maintenant ^^

    Mais voyage l'esprit libre, si le blog a du retard il n'y a pas de problème, nous serons patient !

    9
    Jérôme & Cindy
    Lundi 24 Septembre 2012 à 07:11

    Hey 

    On est tous les jours à l'affut d'un nouvel article. On est vachement impatient nous... 

    Ah, et quand c'est dur, n'oublie pas qu'ici, il fait un temps d'canard; que le lundi il faut aller travailler; et que le reste du temps on s'ennuie ferme enfermé dans nos chaumières.

    Hasta la vista, amigo.

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :