• PN Los Alerces - PN Nahuel Huapi - Ruta de los 7 lagos

    Le retour en Argentine se fait par une piste en tres mauvais etat, pour rejoindre Trevelin. Sur le chemin je croise les occupants du Yellow Submarine. Un bon moment.

     

    Aprés une nuit passee a Esquel, je rejoins le parc national Los Alerces. A l'approche du parc, le ciel devient etrange...

     

    Tres etrange...

     

     

    Cette premiere soiree dans le parc m'offre un joli coucher de soleil.

     

    Le lendemain je prends la route avec l'envie d'avancer, mais apres quelques kilometres, la chaleur sur la piste devient deja difficile a supporter. Je repere un sentier descendant vers une riviere, au bout j'y trouve une magnifique plage, deserte! Mais rapidemant ma tranquilite est perturbee, elles sont trois et a l'image du lieu... L'invitation a prendre le mate, boisson sacre en Argentine, ne se refuse pas.

     Je passe finalement la journee sur cette plage, avec ce magnifique paysage.

     

    Le soir je fais la meme route que le matin en sens inverse, pour passer la soiree autour d'un feu de camp avec elles. La traversee de ce parc est magnifique, les lacs se succedent, pendant 2 jours.

     

    La chaleur devient de plus en plus forte et la temperature montera un jour jusqu'a 37°C a l'ombre... Mais il n'y a pas d'ombre... Ce jour la, je craquerais pour un litre de boisson fraiche dans le seul village que je croise et un pot de glace de 250 grammes (c'est le plus petit format disponible...) J'arrive finalement a El Bolson un vendredi matin. J'ai eu un message de Joscelin la veille, c'est son anniversaire, on se retrouve donc au camping Costa Bolson, avec Sydney et Remy pour feter ca autour de crepes.

     

    Tres bonne soiree qui se termine vers 4H (C'est l'un des jours ou je me suis couche le plus tot a El Bolson...). L'ambiance dans le camping comme dans la ville est excellente. El Bolson est le lieu ou tous les "hippies" d'Argentine et d'ailleurs se retrouvent. Dimanche matin, il est temps de reprendre la route vers le nord pour Joscelin, Remy et Sydney, mais moi je reste ici puisqu'elle arrive dans quelques heures... 

     

     

    Il y a des matins ou il faut la chercher loin la motivation pour repartir.

    Je reprends finalement la route vers midi, il pleut, avec un petit vent de face et le froid (10°C, je sais, il fait plus froid chez beaucoup d'entre vous, mais en une semaine je suis passee de 37°C a 10°C, donc oui, j'ai froid.). Apres seulement 50km, je suis frigorifie dans une descente, je trouve un toit, du chauffage et un lit pour moins de 10 euros, la journee s'arrete la. Le lendemain le temps est le meme pour rejoindre San Carlos de Bariloche.

     

    C'est la grande ville, centre de cette region tres tourtistique de l'Argentine. La circulation est tres dense dans la region, ce n'est pas tres agreables... Je ne m'attarde pas a Bariloche, je pense faire de la descente VTT dans le mountain bike park, mais le prix de la location d'un VTT me fait rapidement changer d'avis... En quittant Bariloche, je contourne le lac Nahuel Huapi.

     

    Le vent de face est tres violent pendant une trentaine de kilometres au nord du lac. Ca faisait longtemps que le vent de Patagonie n'avait pas souffler aussi fort. 

     

    J'ai le droit a quelques heures de galeres avant de rejoindre des zones plus abritees.

     

    Apres la traversee de Villa la Angostura, j'emprunte la route des 7 lacs. La route se transforme en tres mauvaise piste pendant trente kilometres, mais la vue sur les lacs rend le trajet plus facile. Je campe au bord de ce magnifique lac:

     

    C'est l'occasion d'observer la faune locale.

     

    PN Los Alerces - PN Nahuel Huapi - Ruta de los 7 lagos

    Et d'admirer un beau coucher de soleil.

     

    Je rejoinds le lendemain Junin de los Andes, apres une pause repas au bord de la plage de San Martin de los Andes.

     

    Quelques kilometres avant San Martin, je revoit le couple de Hollandais avec qui ont a partage un bout de la caretera australe. Un moment tres sympa, je ne m'attendais pas a les voir la, puisqu'on avait pris des itineraires totalement differents. C'est notre derniere rencontre du voyage puisque leur voyage se termine bientot.

     

     Les paysages changent, la region devient plus seche et au loin le volcan Lanin apparait...

     

     

     

    Sinon, le point noir du voyage, c'est le materiel defaillant:

    -J'ai craque le duvet, mais j'ai pu le reparer sans perdre de plumes...

    -Le rechaud, depuis un mois deja ne fonctionne que tres occasionnellement. Malgre plusieurs demontages, nettoyages, impossible d'identifier le probleme et de le faire fonctionner correctement. Ca devient genant de presque toujours manger froid et les aliments qui se mange froid sont plus cher et pas tres varies...

    -Le matelas gonflable fuit. J'ai repere et repare 2 crevaisons importante, mais il continue a fuire et impossible de reperer les trous... Donc chaque nuit apres 2 ou 3 heures de sommeil je commence a toucher le sol et en fin de nuit, c'est comme ci il n'y avait plus de matelas... Ce n'est pas toujours tres confortable...

    -Sinon, la fermeture eclaire de la tente interieur est hors-service, je dors donc avec la tente interieur ouverte et donc les insectes... Et hier j'ai vu le premier serpent du voyage (ecrase sur la route), il y en a donc dans la region... Mais le probleme sera sans doute regle du cote de Santiago dans environ un mois.

    Toutes les photos relatives a cet article sont ici: https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10200666545734823.2200991.1496106738&type=1&l=62e09d955d

     

    Et cette fois la page itineraire et statistiques est vraiment accessible: http://www.2rouesvagabondes.fr/itineraire-et-statistiques-a74270453

    « Itinéraire et statistiquesDe la route des volcans au Pacifique »

  • Commentaires

    1
    tes parents
    Mercredi 20 Février 2013 à 21:03

    ce son des moments inoubliable pour toi profite en bien et nous on continue de revé 

    2
    FRANCOIS DESPREZ
    Jeudi 21 Février 2013 à 11:47

    Avec l'essoufflement du matériel, cela n'a pas l'air d'être facile mais je vois que votre moral demeure élevé et c'est bien là l'essentiel!

    Cordilalement

    François Desprez

    3
    PAPY Andrée
    Vendredi 1er Mars 2013 à 18:54

    Je continue à me régaler de tes belles photos !!!! les trois belles naÏades que tu as rencontrées n'étais-ce pas un mirage ??? mais que de galères, il y a quelques chose que je ne comprend pas pourquoi tu n'arrives pas à retrouver les trous de ton matelas gonflable, je te site un souvenir d'enfance lorsque mes soeurs faisaient du scoutisme et qu'un matelas se dégonflait Papa passait de l'eau savonneuse dessus et là où cela faisait des bulles c'était le trou, d'ailleurs il faisait ça aussi pour les chambres à air de nos vélos, je pense qu'un super cyclo-touriste comme toi tu connais ça !!!Aller je vais voir les autres photos et reviendrais te denir compagnie.Bien affectueusement. Andrée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :