• Le changement, c´est maintenant!

    Comme annoncé dans l´article précédent, j´avais envie, besoin de changement! Ce changement est radical, j´ai décidé de revenir dans cette région qui me fasciné avant le voyage et dont je suis tombé amoureux.

     

     

     Cette region, c´est bien sur la Patagonie, la partie sud de l´Argentine et du Chili. 

    Je suis ici pour vous parler de voyage a velo, je ne vais donc pas vous raconter les 30 heures de bus, les 3 nuits dans les aeroport de Bangkok, Istambul et Buenos Aires, l´escale a Sao Paulo, les 4 decollages et atterrisages, les 29H30 de vol, le gros retard du dernier vol et les 12H de décallage horaire.  

    Mais je peux vous garantir que je suis soulagé et fatigué en arrivant a San Carlos de Bariloche, dans la Province de Rio Negro en Argentine. Des la sortie de l´aeroport, je remonte le vélo et les 14km qui me separent de la ville et de               l´immense lac Nahuel Huapi, se font vent de face. Le legendaire vent de Patagonie est bien present, encore plus violent que dans mes souvenirs! 

     Les raisons qui m´ont poussé a retourner en Patagonie sont nombreuses. D´abord, apres plus de 2 ans de voyage, j´ai besoin de voyager a un autre rythme, plus lentement. Je ne veux pas continuer a rouler, juste rouler. Je veux pouvoir prendre le temps de decouvrir les regions que je traverse, m´eloigner des grands axes, des grandes villes et profiter de la vie simple, dans les villages... Ceci est compliqué en Asie, avec un temps tres limité dans chaque pays (souvent 1 mois), sans compter le temps et l´argent perdu dans les ambassades pour obtenir les visas.

    Ensuite, j´ai envie de regions sauvages, peu peuplés, ou la nature est reine, ou les animaux sont nombreux. J´aime les grands espaces, la diversité dans les paysages...

    J´ai également besoin de pouvoir communiquer avec tout le monde et pas uniquement avec les personnes qui travaillent dans le tourisme, j´ai besoin de savoir que les belles rencontres sont possibles. 

    Des raisons, je pourrais en trouver beaucoup d´autres, mais en faut-il réellement? Depuis 2 ans, je réve de la Patagonie, de l´Argentine, de la pampa, de la cordillere des Andes, des glaciers, de la culture sud-americaine... Je suis tout simplement amoureux de cette région.

    L´Asie offre également de jolies choses, mais ce continent ne me correspond tout simplement pas.

    Je souhaite desormais prendre le temps de decouvrir le cone sud, lentement. Je vais donc passer l´été en Patagonie et quand le climat va devenir trop compliqué pour voyager a vélo, je me dirigerais vers le nord et l´Altiplano, avant de revenir des que possible au sud.

     

     Bariloche est le point d´entrée en Patagonie, la ville situé au coeur du parc national Nahuel Huapi est tres touristiques. 

     Mais des que je prends le velo et m éloigne de quelques kilometres, la nature reprend ses droits. Je m´enfonce dans la vallée de Challuaco, sur une piste deserte, pas un vehicule, pas une habitation a l´horizon. Enfin, je n´ai plus dans les oreilles le bruit des moteurs, omniprésent en Asie du sud-est. Ici, seul le chant des oiseaux, l´eau des riviéres qui coule et le bruit du vent dans les arbres viennent me caresser les tympans.

     

     

     Des le premier jour, je sais pourquoi je suis revenu et je ne le regrette pas. Je me sens incroyablement bien! 

     

     Enfin je retrouve les pistes, le ripio, les ponts en bois...

     

     

     

     La piste remonte lentement la vallée. Puis j´entre dans une foret.

     

     Ou je dois laisser le vélo pour continuer la montée a pied, vers la laguna de los patos (lagune des canards)

     

     En sortant de la foret, un joli point de vue s´ouvre devant moi.

     Puis j´atteinds la laguna verde (lagune verte). Cette lagune est exceptionelle car elle abrite une espéce de grenouille unique sur terre, présente uniquement ici. 

     

     

     Un nouveau passage en foret, ou la barbe de vieux est omniprésente. 

     Et le sommet, qui est le but de cette ballade apparait.

     Je me suis couvert, mais pas suffisement. A 2 jours du debut de l´été, la température frole les 0°C a 1650m d´altitude et le vent glaciale et violent venant de la cordilliére des Andes renforce la sensation de froid. Je ne m´attarde donc pas au sommet. Quelques flocons de neige m´accompagne dans la descente.

     

     Retour a Bariloche.

     Avec une publicité pour la biére Quilmes, la n°1 en Argentine qui dit: "Si tu bois pour oublier, payes avant de commencer".

    Le lendamain je longe le lac pendant quelques kilométres. Le vent est toujours présent et le froid également.

     Ca ne se bouscule pas sur les plages.

     Puis je pars vers les montagnes et le lac Gutierrez.

     

     

     

     

    C´est au bord de ce lac que commence une ascension de quelques kilométres sur une piste, une nouvelle fois déserte.

     

     

     Et colorée.

     

     Cette ascension m´amméne a la station de ski de Cerro Catedral.

     Le temps d´observer quelques ibis a face noir et de laisser le vélo aux gendarmes de la station et je commence a pied     l´ascension vers le Cerro Catedral.

     

    Le chemin qui surplombe le lac est magnifique.

     

     

     Il s´enfonce ensuite dans une vallée et une foret. 

     

     

     Il faut pres de 4H de marche pour atteindre la lagune au pied du Cerro Catedral qui culmine a 2405m d´altitude.

     

     

     

     Apres une longue contemplation, je redescends vers la vallée.

     Et déja le lac refait son apparition.

     Puis la station de ski.

     

     Je quitte Bariloche, en partant vers la province de Neuquen.

     Je retrouve la pampa, sur cette route qui est l´une des pires de Patagonie, avec une forte circulation, une route étroite et un fort vent de face.

     

     

     Je rattrape un couple d´americains a vélo, on roule ensemble jusqu´a Villa la Angostura, qui se trouve sur l´autre rive du lac Nahuel Huapi.

     Puis je continue seul, vers la route des 7 lacs.

     

     

     Au programme, des lacs et des oiseaux (ici, un caracara)

     

     J´atteinds le lac espejo apres une jolie descente. 

     J´installe ma tente au bord de ce lac a l´eau cristaline pour la nuit.

     

     Apres une excellente nuit, dans un calme absolu, je suis réveillé par le chants des oiseaux et le soleil qui rechauffe ma tente.

     Je fais desormais route vers le Paso Cardenal Antonio Samore.

     

     

     

     

     

     

     En fin de matinée, le poste de douane Argentin apparait.

     Quel bonheur de traverser des frontiéres facilement, gratuitement et avec des douaniers sympatiques et souriants!

     Aprés le poste de douane, commence l´ascension de 16km.

     

     Le sommet est quelques kilométres aprés le passage a proximité de ce python volcanique.

     

     

     Le col a 1321m d´altitude marque la frontiére entre l´Argentine et le Chili. Le temps de me couvrir pour la descente, plusieurs personnes viennent me parler. C´est ce qui est agréable en Argentine, le contact facile, la gentillesse: on         m´offre ici un paquet de gateau, puis une jeune femme charmante (tres tres charmante, les Argentines sont comme dans mes souvenirs...) me ramene mes gants que j´ai fais tomber avant de discuter rapidement (le froid glaciale ecourte la conversation) et de me proposer de prendre une photo. 

    L´Argentine offre vraiment une chaleure humaine des plus agréable pour le voyageur!

     Les premiers jours en Argentine me confirme que j´ai pris la bonne décision. Mais il est temps de descendre vers le Chili avec un changement de paysages impressionant.

    Mais ca sera pour le prochain article.

    Toutes les photos sont ici: https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10205656195272943.1073741922.1496106738&type=1&l=647ccfe956

    « Chine: Le sud du YunnanChili: Région des Lacs »

  • Commentaires

    1
    parents
    Jeudi 25 Décembre 2014 à 11:20

    Ton choix est très bon ,avec un très bon acceuil et que tu te sent bien avec la population ,

    et de te réveiller avec le chant des oiseaux et un paysage de reve quoi de mieux pour voyager,

    bonne route et bon courage .

    Tes Parents    sleep

    2
    la maman de Nadège
    Vendredi 26 Décembre 2014 à 06:11

    Juste... MAGNIFIQUE.....Bonne route

    3
    Luz
    Vendredi 26 Décembre 2014 à 17:48

    Ey Jeremy! soy Luz,  tu compañera de vuelo Estambul-BsAs, que bueno tu blog, me encantó!! Y qué ganas de irme al sur!!!


    Un abrazo y segui pedaleando!!

    4
    Dimanche 28 Décembre 2014 à 14:28
    Zwoofff
    l'important ans la vie c'est de se sentir heureux... là où l'on est !!! bonne route
    5
    FRANCOIS DESPREZ
    Mardi 30 Décembre 2014 à 18:15

    BONSOIR JEREMIE, VOUS VOILA DONC REPARTI DANS LE CONE SUD BIEN PLUS CALME QUE L ASIE DU SUD EST GROUILLANTE. JE VOUS SOUHAITE UNE HEUREUSE ANNEE 2015 SOUS CES LATITUDES QUE VOUS CONNAISSEZ DEJA BIEN. QU EN EST IL DES ASPECTS BUDGETAIRES ? BONNE SAINT SYLVESTRE AU CHILI CORDIALEMENT FRANCOIS DESPREZ

    6
    Marc Blervaque
    Dimanche 4 Janvier 2015 à 02:50

    Bonne année 2015 ! 

     

    7
    jpbbl
    Vendredi 9 Janvier 2015 à 13:00

    bonjour je te souhaite une bonne année ainsi une bonne santé bon courage pour la suite pour tout se que tu vois et que nous voyons envers toi 

     

    8
    Eric Delaleau
    Lundi 12 Janvier 2015 à 21:19

    Bonne Année Jeremie....Continue à nous faire voyager en 2015!

     

     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    9
    Mercredi 14 Janvier 2015 à 11:24

    A nouveaux des paysages fabuleux ....  yes

    10
    Samedi 17 Janvier 2015 à 23:21

    Merci à tous ceux qui continue a suivre cette aventure et qui m'ont souhaité une bonne année!

    11
    Pierre et Martine
    Dimanche 18 Janvier 2015 à 22:19

    Quelle surprise de découvrir ton changement radical de route !! nous te pensions en Mongolie ou pas loin ! Mais, comme tu l'écris, il faut que tu te sentes en osmose avec les pays que tu parcours et surtout les gens que tu rencontres. Alors, en plus d'une excellente année 2015, nous te souhaitons une très bonne continuation de ton voyage, dans l'attente du prochain "épisode" de tes aventures. A bientôt et bonne route. Tes photos sont superbes.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :