• Ile de Chiloe

    Il faut environ 30 minutes de bateau pour rejoindre l ile de Chiloe. Des lions de mers et de nombreux oiseaux, dont des pelicans, escortent le bateau.

     

     Le premier jour sur l´ile, en direction de Puñihuil est humide. Chiloe et fidéle a sa réputation... Et comme je m´y attendais également, les collines de l´ile offre des routes, avec quelques ascensions très pentues!

     

     

     

     A Puñihuil, je ne vais pas rendre visite au pingouins, j´aurais l´occasion d´en revoir plus tard, en plus grand nombres et sans payer un tour en bateau. Depuis la plage, une horrible cote m´oblige a mettre pied a terre et a pousser le vélo, pour rejoindre le village. Mais j´y trouve un lieu magnifique pour camper!

     

     Sous l´oeil de quelques rapaces.

     

     Le matin suivant, je descends vers la plage.

     

     

     Avant de reprendre la piste.

     Le début de journée est compliqué, avec des pentes indomptables, sur une piste sans adhérance. Une perte d´équilibre, fait que je ne sais comment, je m´enfonce 2 dents du pedalier dans la cheville. C´est tres douloureux pendant une journée, mais finalement, ca passe.

     

     Puis doucement, le soleil fait son apparition, ce qui rend les paysages plus jolies. 

     

     

     

     

     

     

     

     Je passe la nuit a Ancud, ou je fais la connaissance de 3 autres voyageurs a vélo. On passe la soirée a discuter et le loendemain matin, au reveil, le soleil nous offre une vue magnifique!

     Un dernier passage au port d´Ancud et c´est reparti.

     C´est d´abord sur la route 5, très fréquentée, trop fréquentée, puis je quitte cette route vers d autres routes, plus calme.

     

     

     J´y croise un vendeur de balais, qui marche dans la campagne en essayant de vendre ses balais.

     

     Puis, ce sont des pistes qui me permettent de rejoindre le golf d´Ancud, a l´est de l´ile.

     

     Et toujours de plaisantes petites ascensions...

     

     J´arrive enfin a Quellon, en fin de journée, un charmant village.

     

     

     

     

     L´une des attractions de ce village, est la présence de la maison de Francisoco Coloane, un auteur Chilien, passioné par la Patagonie et les histoires et légendes s´y rapportant. Si je suis de retour en Patagonie, ses livres en sont peut-etre l´une des raisons... Il m´ont effectivement fait rever et ont entretenu cette envie en moi de revenir ici, lors de mes lectures, quand j´etais en Amérique du nord.

     A Quemchi, on trouve aussi une église en bois d´Alerce, comme partout sur l´ile de Chiloe. Desormais, cet arbre qui peut vivre plusieurs milliers d´années, est en danger, suite à une surexploitation de l´homme qui a profité des qualités de résistence de ce bois pour construire des maisons et des églises.

     Mais pour le moment, je profites d´un bon livre et du coucher de soleil sur le balcon de Francisco Coloane.

     Le lendemain, quelques bateaux reviennent de la peche.

     

     Et moi, je vais visiter la maison en question.

     Cette maison, en plus d´etre celle de l´auteur, a une histoire, puisque elle a vécu une Minga. 

    Une Minga, c´est une tradition sur l´ile de Chiloe, qui consiste a déplacer les maisons. Cette maison a parcouru plus de 3km sur l´eau... 

     

     Je vous invite a découvrir un magnifique reportage réalisé par les equipes de l´emissions faut pas rever, présente sur les lieux lors de la Minga.

     

     En quittant Quemchi, je passe par l´ile d´Aucar, que l´on peut rejoindre par une passerelle de plus de 500m de long.

     

     On peut y voir des moutons, ou encore des cygnes a col noir.

     

     Puis, au loin, les sommets des Andes font leur apparition. Je vous en parlerais au prochain épisode de ces sommets...

     

     La piste vers Dalcahue offre de beaux points de vue et bien sur quelques cotes.

     

     

     

     

     

     J´abandone les bagages a Dalcahue pendant une journée, le temps d´explorer l ile voisine de Quinchao.

     

     

     

     

     

     Je m´arrete un long moment, le temps de discuter avec un vieil agriculteur, qui surveille ses 5 vaches, entrain de paitre au bord de l´eau.

     

     

     A l´approche du village d´Achao, la vue est spectaculaire.

     

     

     

     

     Je rejoinds le bout de l´ile après 45km, les montagnes et les glaciers ne sont plus très loin, mais un peu de patience. Desormais, je doit de nouveau faire les 45km dans l´autre sens.

     

     

     Je passe de nouveau par Achao et désormais, le soleil brille.

     Alors que quelques animaux passent un sale moment...

     

     Avant de quitter l´ile, une derniere cote, m´attend. Heureusement que je n´ai pas les baggages.

     

     Le lendemain, au sommet de la première ascension du jour, je rattrape Remi, qui fait une pause sur le bord de la route. On s´est déjà vu quelques jours plus tot a Ancud. On va partager quelques jours de voyage sur l ile ensemble.

     Direction Castro, la plus grande ville de l´ile, connu pour ses maisons sur pilotis.

     

     Et sont églises en Alerce, décrite par certain comme étant magnifique et par d´autres comme un attentat au bon gout avec sa couleur jaune. Chacun se fera son opinion.

     On campe dans un village quelques kilomètres au sud. sur la plage, il y a de nombreux oiseaux, dont celui-ci:

     Il a la particularité de migrer chaque année vers l´Alasaka. Il parcourt donc 28 000km par an en passant a l´aller par les Galapagos et la Basse Californie et au retour par la Colombie et l´Argentine... de quoi faire passer n´importe quel voyageur à vélo pour un faineant...

    En attendant, Rémi test le curanto, une spécialité de Chiloe, à base de fruits de mer, de viande et de légumes..

     Une derniere vue sur le golf d´Ancud, puis on traverse l´ile pour rejoindre la cote Pacifique.

     On profite du lac Huillinco pour une pause et une baignade dans les eaux froides.

     

     Mais il faut reprendre la route et retrouver les cotes qui font partie de Chiloe.

     

     

     Le pacifique est desormais face a nous. On se ballade dans les forets du parc national Chiloe.

     

     

     

     Avant d´admirer le coucher du soleil.

     

     Au matin, comme d´habitude, il y a des visiteurs ailés.

     

     On démonte notre campement a l´abri de la dune.

     Sans oublier de jeter un coup d´oeil vers l´immense plage.

    A nouveau, on longe le lac Huillinco et cette fois-ci, on en profite pour déguster un Mote con huesillo. Une boisson typique du Chili, a base de blé et de péche. 

     Le dernier jour, vers le sud de l´ile est moins interessant. ceci est la seul photo de la journée. Pour suivre les 10 mois de voyage de Remi en Amerique du sud et en Asie, c´est ici: http://suivezlevelo.fr

    Et pour ma part, la suite des aventures, dans le parc Pumalin et ses paysages grandioses, c´est au prochain épisode. 

    La page itinéraire et statistiques a était mise a jour. 

    Et toutes les photos de Chiloé sont disponible ici: https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10206252104610304.1073741938.1496106738&type=1&l=a70e5cdfd4

    « Déjà un mois sans articleChili: Parc Pumalin et Parc national Corcovado »

  • Commentaires

    1
    FRANCOIS DESPREZ
    Jeudi 26 Février 2015 à 16:49

    Merci pour ce récit et ces photos. On a l'impression d'être sur une autre planète et la vie semble très naturelle. Je remarque que vous avez raccourci la barbe et les cheveux ! Bonne poursuite de périple . Cordialement, F DESPREZ

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    parents
    Vendredi 27 Février 2015 à 07:43

    Enfin un nouveau article avec de magnifique photos ,de beau  contraste avec la faune la flore

    et l'architecture  bon voyage et bonne route .

    Tes Parents     cool

    3
    jpbbl
    Dimanche 1er Mars 2015 à 16:52

    bonjour je t encore regarder et suis toujours content de te lire car c très jolie merci pour tout se que tu mais bonne route  bon courage pour la suite happy

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :