• Etats-Unis: Utah (Zion - Bryce Canyon - Capitol Reef) - Wyoming

    Avant de commencer, une petite précision, j'ai une nouvelle fois eu des soucis de boite mail, je n'ai pas recu les mails envoyés depuis mon entrée aux Etats-Unis, donc c'est normal si vous n'avez de réponses après m'avoir contacté (idem avec le formulaire de contact de ce site) . Désormais, pour me contacter en privé, c'est ici: jgeumetz@yahoo.fr

    Revenons maintenant à Monument valley. Je n'ai pas recuperé les dernières photos de Monument valley et des 3 jours suivants. Je reprends la même route, pour quitter le lieu, mais en sens inverse. Et bien sûr le vent est de face, comme à l'aller, puisqu'il a changé de direction... Il me faut 2 jours pour rejoindre Page, la ville à la limite entre l'Arizona et l'Utah. J'y arrive tard, prend le temps de manger, mais difficile de trouver un lieu où camper alors qu'il fait déjà nuit. Je repére finalement un espace vert avec quelques arbres. L´herbe est incroyablement verte pour la région et j'y trouve une petite balle blanche. Ce soir je campe sur le terrain de golf. Le problème, c'est l'arrosage automatique qui s'allume à minuit...

    Le lendemain je vais voir le Horseshoe bend, c'est le lieu ou l'on peut admirer un méandre du Colorado qui fait un virage à 270° au fond d'un canyon. Puis, je retourne en ville, c'est là que je croise Catherine et Philippe, qui voyagent à vélo 3 mois dans la région. Ils me proposent de les accompagner jusqu'au camping près du lac Powell. Généralement j'évite les campings aux Etats-Unis, les tarifs étant très élevés (entre 15 et 20 euros la nuit). Mais ce soir je suis invité a "squatté" leur parcelle. C'est un plaisir de discuter avec eux, ce sont des personnes qui ont énormément voyagé, avec tous les moyens de transports, sur terre et sur l'eau. Le lendemain, je me repose sur les rives du lac Powell et vous écrit l'article précédent.

    2 autres voyageurs à vélo sont présents également, je vous en reparle un peu plus tard. Mais le gros inconvénient de ce camping, c'est qu'il est rempli de petite plantes épineuse. Résultat, les 5 cyclistes totalisent 5 crevaisons (3 pneus, 2 matelas).

    Pour mois, c'est les 2 pneus, je répare le lendemain matin avant de repartir. Quand je reprends la route, Philippe et Catherine sont déjà loin, ils se sont levés aux aurores pour profiter de la matinée plus calme en vent.

     

     Et comme annoncé par la météo, le vent est violent en quittant le lac et de face. C'est le début d'une sale journée. Après quelques heures vent de face, dans la grosse montée du jour, j'apercois Anne-Marie et Patrick, les 2 autres francais qui voyagent à vélo. ils sont parti pour un an sur les routes d'Amerique du nord (Etats-Unis, Canada), d'Amerique du sud (Perou, Bolivie, Argentine, Chili) et d'Asie du sud-est (Thailande, Cambodge, Laos). Petite particularité, leurs vélos...

     Ils voyagent sur des vélos couchés. On roule une dizaine de kilomètres ensemble, avant qu'ils décident de s'arrêter, épuisé par le vent. Ils vont faire du stop. Je continue seul.

     Mais quelques minutes plus tard, s'ajoute au vent et au froid, un troisième ingrédient, une pluie violente. Puis après environ une demi-heure sous la pluie, un pick-up me double avec les 2 vélos couchés à l'arriére. Ils s'arrêtent et propose de m'embarquer. Ce n'est pas dans mes habitudes, mais la météo est vraiment mauvaise, la journée galére donc un petit coup de pouce ne se refuse pas.

    On se retrouve donc plus rapidement que prévu dans le parc national de Zion. Un endroit tout simplement magnifique, avec d'immense parois rocheuse très colorés. Je découvre les lieux à vélo, sur une route qui longe la riviére et qui est interdite aux voitures. C'est donc très agréables, seul un bus de temps en temps vient rompre le calme.

     

     

     Parfois il faut marcher un peu pour découvrir d'autres jolies lieu...

     

     

     

     

     

     

     

     

     Puis il est temps de quitter Zion et ca grimpe.

     C'est quand même plus facile en pick up...

     Non, je n'ai pas le choix, un tunnel est interdit aux vélos, je suis donc obligé de trouver un pick-up pour faire 2 km.

     Et à la sortie du tunnel, c'est très différent, mais toujours aussi beau!

     

     

     

     

     J'y croise quelques moutons Bighorn.

     

     

     Et un peu plus loin, dans la plaine, un troupeaux de bisons (cela ne sont pas sauvages).

     

     Je fais désormais route vers Bryce Canyon.

     

     Je traverse le Red canyon.

     Pour arriver à la fin d'une longue ascension sur un plateau à plus de 2000m d'altitude habité par de nombreuses antilope de Ponghorn.

     

     

     

     

     

     Et c'est l'entrée dans Bryce Canyon, un lieu haut en couleurs, même si la météo n'est pas très favorable.

     

     Je remonte le canyon, en profitant de tous les points de vues.

     

     

     

     

     

     

     Pour atteindre le sommet à 2800m d'altitude.

     En fin d'après-midi, je redescends pour camper dans la foret national (où le camping sauvage est autorisé). J'y croise un autre homme des bois très sympa qui voyage en van. Et le lendemain matin, surprise en ouvrant la tente:

     Il a neigé pendant la nuit.

     

     

     Ce qui complique l'orientation avec des panneux illisibles.

     Je retourne faire quelques photos à Bryce, mais ne m'attarde pas, un fort vent rend l'atmosphére glaciale.

     

     Après quelques heures, la neige disparait. J'arrive dans la région d'Escalante, sur de jolies routes.

     

     

     

     Et enfin, j'arrive a prendre en photo un oiseau bleu des montagnes! Depuis plusieurs jours j'en vois souvent, mais ils sont déjà loin quand je sors l'appareil photo...

     Puis, après Boulder commence une longue ascension. A l'approche du sommet, les premiers flocons tombent.

     

     Puis au passage au sommet, à plus de 2900m, il neige sérieusement.

     Et le vent augmente la sensation de froid et réduit la visibilité. Cette descente va être compliqué.

     Puis la neige cesse après une demi-heure. L'occasion de faire une pause, devant un magnifique paysage. Le temps de faire quelques photos magnifiques (que j'efface accidentellement...), un compatriote en voiture s'arrête. On discute un long moment, puis au moment de repartir, la neige est de retour. Je me transforme lentement en bonhomme de neige

     

     Petite précision, on est mi-mai, dans un mois c'est l'été...

     Mais le soir même, j'atteinds Capitol Reef et le soleil est de retour le lendemain matin. J'ai eu la chance de squtter la parcelle de camping d'un couple francais (oui encore, c'est incroyable le nombre de francais dans la région), sur la route à bord d'un camion depuis un an, pour l'instant sur les routes du Canada et des Etats-Unis. Ils sont partis sans doute pour de nombreuses années.

     

     

     En quittant Capitol Reef, je passe par la ville de Torrey, où un colis m'attend, avec à l'intérieur, des nouveaux équipement de mon club, le Team VTT Ekoï Pays de Pévèle.

     

     Après un petit passage en plaine, un nouveau col au programme. Presque chaque jour dans la région, un col entre 2300 et 3000m d'altitude m'attends. Ce sont les montagnes rocheuses.

     

     Je quitte les grands axes, la circulation est quasiment nulle.

     A l'approche du sommet, je pose ma tente près d'un lac. Le calme et le silence régnent en maître.

     

     

     Je profite du lac avant de reprendre la route vers le sommet.

     Où je pose avec le nouveau maillot à 2735m.

     

     

     A l'approche de Price, un gros souci mécanique (le boitier de pédalier qui casse) m'oblige à marcher quelques kilomètres. J'arrive trop tard pour trouver un réparateur de vélo. Je décide de camper sur un terrain près d'une école, mais là aussi il y a un arrosage automatique... Le lendemain, je trouve Fuzzy, un mec génial qui me répare le vélo. Et je repars avec un petit autocollant qui dit tout...

    Et un "Real Man" quitte la route quand c'est possible...

     

     

     

     

     Le problème sur les pistes, c'est l'orientation. Je roule pendant plus de 50km, avec un col, sans savoir si je suis sur la bonne piste.

     Finalement oui, cette piste me permet d'atteindre le 9 mile canyon.

     Après un autre col, j'arrive dans une zone d'où le gaz est extrait. Je suis obligé d'y camper, la zone est trop grande pour la quitter avant la nuit. Parfois une odeur de gaz s'echappe. Est-il raisonnable d'allumé le réchaud dans cette zone? Mais rien ne peut arrêter un voyageur à vélo qui a faim et l'allumage se passe bien. Je m'endors bercé par le bruit des moteurs.

     La nuit suivante, le paysage est plus agréable.

     Nouveau franchissement de col.

     

     Puis j'approche des gorges de Flamming.

     Qui sont à la frontière entre l'Utah et le Wyoming, mon 4ème états des Etats-Unis.

     Et ici, ca ne change pas, ca grimpe toujours!

     Tout au long de la route, les chiens de prairies m'encouragent. A moins que ca ne soit des cris d'alertes pour signaler ma présence.

     

     Après un long désert d'altitude, une nouvelle chaine de montagne apparait. Dans le village de Boulder, je m'arrête à la boutique de la station service pour un petit ravitaillement. Un homme m'aborde, on discute un peu et il me demande si je veux un toit pour la nuit. "Oui, pourquoi pas". Il me présente les lieux, c'est son bureau (il travail dans l'énérgie) et il y a son appartement pour la semaine. Puis il me dit, je m'en vais dans l'Utah, je reviens dans quelques jours. Tu ferme la porte quand tu pars... Je me retrouve seul, dans ses bureaux, avec de nombreux documents, 3 ordinateurs, les 4 TV de son appartement... Il ne connait même pas mon nom...

     

     La nuit suivante, je la passe au bord de la Granite River.

     

     Avant de rejoindre la ville de Jackson Hole. J'y suis hébergé par Chuck et Karen qui sont d'une incroyable gentillesse.

     

     Au loin, la chaine de montagne du Grand Teton apparait.

     

    Mais ca sera pour le prochain article, où je vous parlerai également d'un très gros retour en arrière...

     

    La page itinéraire et statistiques a été mise à jours: http://www.2rouesvagabondes.fr/itineraire-et-statistiques-a74270453

     

    Et plus de photos ici: https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10203973585568752.1073741886.1496106738&type=1&l=a19c6c4623

    ici: https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10204020722627149.1073741889.1496106738&type=1&l=d5a57f3da8

    et ici: https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10204039767383256.1073741890.1496106738&type=1&l=d1dd33f14c

    « Etats-Unis: Arizona (Grand Canyon / Monument Valley)Etats-Unis: Wyoming (Grand Teton NP) »

  • Commentaires

    1
    F DESPREZ
    Dimanche 1er Juin 2014 à 16:26

    Les américains sont donc plus accueillants et sympathiques qu'on le penserait et même confiants au point de vous abandonner leur appartement. Cela rassure sur l'humanité ! Bonne poursuite en vous souhaitant moins de problèmes mécaniques même s'ils se résolvent toujours. Cordialement. François Desprez

     

    2
    Marc Blervaque
    Dimanche 1er Juin 2014 à 17:43

    toujours autant de plaisir à te suivre le long des routes américaines et cela me permet de découvrir un continent inconnu.

    Que de rencontres étonnantes !

    Marc

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :