• Du Montana au Canada (Banff et Jasper National Park)

    Le Montana, c'est comme on l'imagine, des collines verdoyantes:

     Et au loin des sommets enneiges. Mais si c'est aussi vert, c'est parce que les pluies sont frequentes. Et je n'y echappe pas, une grande partie de la traverse de cet etat se fait sous la pluie! Mais je ne sors l'appareil photo que lorsque le ciel est bleu...

     

     

     Lors d'une soiree dans un camping au bord de ce lac, j'ai la chance de rencontrer des familles tres sympa. On partage le repas et je decouvre la "petanque du Montana". Il faut en fait jete des petits sacs de sable dans un trou, sur un plan incline. 3 points si le sac tombe dans le trou, 1 point si il reste sur le plan incline.

     Le soir suivant, j'atteinds un petit village. Comme presque toujours aux Etats-Unis, l'accueil y est plutot froid. Mais j'ai quand meme l'autorisation de dormir sur le parking de l'eglise... La veille, c'etait le banc d'une gare...

     Au Montana, la circulation est dense et dangereuse, je quitte donc la route quand je le peux.

     Et c'est la que je rencontre de jeunes renardeaux. Ils attendant pres de leur terrier, observant la direction dans laquelle est partie leur mere, en se demandant ce qu'il doivent faire, face a cet etre humain etrange...

     

     

     Les pluies recentes offrent de jolis "lacs temporaires"

     Un jour, je croise de nombreux cyclotouristes, c'est un groupe de 72 cyclistes qui parcourent le pays de la cote ouest a la cote est. Je profite de leur ravitaillement.

     

     Je roule regulierment quelques dizaines de kilometres avec d'autres voyageurs a velo americains, nombreux dans la region.

     Depuis des semaines, tout le monde me parle du parc des glaciers, au nord du Montana, l'un des plus beaux du pays. Je souhaite le traverser, mais j'apprend que le col est fermee, a cause de la neige alors que l'on est deja en ete. Je decide de quand meme y aller, mais la pluie est incessante et m'oblige a faire demi-tour. 130km de detour, juste pour le plaisir de rouler sous la pluie...

     

     Le lendemain, j'aborde la frontiere Canadienne. Encore une fois, c'est complique et je dois a nouveau passé par un interrogatoire. Mais c'est plus rapide qu'aux Etats-Unis. Pas de doute, j'ai bien change de pays, les distances sont de nouveau en kilometres et plus en miles.

     Et des le premier soir, on m'offre spontanement un toit. L'homme en question est Australien et voyage regulierement a velo.

     Mais comme aux Etats-Unis, il faut partager la route, au milieu d'un traffic dense, avec des automobilistes peu respectueux envers les cyclistes et d'enormes vehicules... 

     

     

     Et tous les soirs, mes reserves de nourritures finissent dans les arbres afin d'eviter les ours:

     Au sud de Banff, le prochain parc national, j'arrive a quitter la route, pour 180km de piste, ou je retrouve enfin le calme! Cette piste au milieu des sapins franchit quelques cols, pas toujours facile, mais quel bonheur de rouler sans entendre en permanence les bruits de moteurs!

     

     De nombreux moutons sauvages des rocheuses sont sur le bord des routes.

     

     

     

     

     Et aussi quelques agiles bighorn qui se deplace avec elegance sur les parois rocheuses.

     Je passe la nuit a Canmore, au bord de cette riviere.

     Et le lendemain matin, la ville se prepare pour la fete national Canadienne en ce 1er juillet.

     Mais je rejoinds Banff, 20km plus au nord. J'y rejoinds Joly Camper. C'est le camping-car d'une famille francaise, rencontre au Mexique, quelques mois plus tot. C'est un grand plaisir de retrouver Jade, Louna, Florence et Stephane!

     

     On decouvre les sources chaudes pres de la ville.

     

     Avant de visiter un ranch.

     

     Et de rejoindre le centre ville pour la fin du defile.

    Sur la route vers le prochain camping, de nombreux ours nous ralentissent.

     Le lendemain, un reveil tres matinale (5H20) me permet de profiter seul d'un joli canyon avec une agreable ballade.

     

     Avant de reprendre le velo et de retrouver la route.

     

     

     Dans le parc de Banff, je confie mes bagagges pendant une journee a Joly Camper, ce qui me permet de prendre de jolies pistes a velo, en direction du lac Louise.

     Le lac louise, c'est ce magnifique lac aux eaux turquoises.

     Je prends un peu de hauteur pour le voir sous un autre angle.

     

     

     Je retrouve mes compagnons de voyage pour quelques jours, au bord du lac.

     

     En arrivant au lac Maligne, c'est un grizzly qui attire notre attention.

     

     

     On passe beaucoup de temps a profiter de ce lac, surtout les filles Jade et Louna qui peuvent jouer sur des tronc d'arbres flottant.

     Le lac Peyto, un autre lac aux eaux turquoises.

     

     Ensuite, place a un col a un peu plus de 2000m, sous le soleil et la chaleur, entoure par les moustiques... Ils commencent a etre nombreux dans la region.

     

     

     De l'autre cote du col, se trouve le glacier Columbia.

     

     

     

     

     

     En redescendant, on retrouve une riviere. Petite particularite de cette riviere, elle va jusqu'a Inuvik, avant de se jeter dans l'Arctique... Je vais egalement a Inuvik, mais c'est a encore plus de 3000km...

     

     

     

     

     

     Apres quelques jours dans les parc nationnaux de Banff et Jasper, il est temps de continuer la decouverte du Canada. Le probleme de ce pays, c'est le budget. Le Canada est beaucoup plus chere que les Etats-Unis (je ne compare meme pas avec l'amerique latine...), il ne faut donc pas trop s'attarder.

     

     Je passe au pied du mont Robson, mais le sommet refuse de se devoiler.

     

     Avant de trouver un petit coin agreable pour prendre un café, en compagnie d'un sympatique Suisse. 

     Les villes et les points de ravitaillement commencent a etre de plus en plus eloigne les uns des autres.

     Mais ceci ne veut pas dire qu'il n'y a pas de vie dans la region...

     Je ne verrais pas d'orignal ou de caribou et tres peu de cervides.

     Mais les ours sont nombreux! Celui-ci voulait traverser la route en meme temps que moi. On s'observe longuement, je negocie et finalement, il me laisse la priorite... Il est important de ne pas surprendre les ours de s'arreter et de leurs signaler votre presence en leurs parlant... Si vous passez a velo devant eux, ils pourraient croire que vous prenez la fuite est que vous etes donc une proie... Un peu plus tard, il est temps de chercher un lieu ou dormir, mais je croise une maman et son ourson qui se refugie rapidement dans le premier arbre. La mere monte la garde entre moi et l'arbre.

     Je vais devoir aller un peu plus loin pour dormir. Il y a un air de repos a quelques kilometres.

     

     Mais lorsque j'y arrive, un message dit qu'un ours agressif, avec des ourson est souvent dans les parrages depuis quelques jours... Et des personnes responsables de l'entretien me le confirme... Ce n'est donc pas le bon endroit pour dormir... Si je fais quelques kilometres de plus, j'arrive dans une reserve, frequentee par de nombreux grizzly... Finalement, cela fait deja un moment que je dors dans des zones avec des ours, mais ce soir, j'en ai vu trop et je n'ai pas confiance... Le mieux est de dormir dans les toilettes de l'air de repos avec la porte fermee a cle.

     

     En quittant l'air de repos, il me faut a peine 150m pour voir un nouvel ours.

     Il ne me voit pas dans un premier temps, je fais du bruit pour attirer son attention, on s'observe.

     Puis il prend la fuite dans les bois.

     Sur la route je croise 2 voyageurs a velo francais, sur la route depuis 15 mois (www.attrapemaroue.com). L'occasion d'echanger de nombreuses informations. J'arrive a Prince George pour 2 jours de repos. 

    Et la route continue, toujours plus vers le nord...

     

    Les photos: https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10204413051835134.1073741897.1496106738&type=1&l=74c022f38e

    et ici: https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10204409971238121.1073741896.1496106738&type=1&l=db5d021940

    « Etats-Unis: Wyoming (Yellowstone)Canada: Cassiar et Alaska Highway (BC et Yukon) »

  • Commentaires

    1
    jpbbl
    Jeudi 10 Juillet 2014 à 09:21

    bonjour j'ai toujours la joie de regarder c photo car elle sont toute aussi jolie je les regarde plusieurs fois avec d amis(es)comme ils dise il y as de la chance de voir tout sa et un grand courage de faire tout c km je te laisse bonne continuation bon courage a la prochaine beurk et encore bravo 

    2
    FRANCOIS DESPREZ
    Jeudi 10 Juillet 2014 à 11:40

    Merci pour ces très belles photos de paysages et de faune. Je suis impressionné par l'abondance des ours qui ont l'air beaucoup moins sympathiques que ceux que les peluches voudraient nous faire croire ! Bon courage pour les 3000 km vers l'arctique que vous ferez moins vite que l'eau qui descend du torrent de montagne.

     

    3
    Jeudi 10 Juillet 2014 à 16:35

    Tu n'as pas fini avec les moustiques ! Bon courage  cool

    4
    Lundi 14 Juillet 2014 à 07:27
    Zwoofff

    T'es quand même pas sympa d'avoir pris tous les ours pour toi. Nous de Banff à Jasper on a pas vu un seule bête à part les moustiques et un bighorn.

    Bonne route au Nord. A Valemount, cet après-midi 37°.

    On descend au sud pour la peine. 

    Bye Jérémie

    5
    marc Blervaque
    Jeudi 17 Juillet 2014 à 12:42
    Petit salut amical et je sens que tu deviens maître de la négociation avec les ours !
    Bon voyage.
    6
    Clement
    Jeudi 24 Juillet 2014 à 06:57
    SalutJeremy,
    Ça fait plaisir de te lire et de voir tes photos, à vrai dire on s'y retrouve !! Et t'inquiéte pas pour les orignales, plus au nord ils gambadent un peu partout !! Par contre bonne chance pour les moustiques.
    En espérant que tout roule de ton côté, bon trip et ravis de t'avoir rencontrés !!

    Jérémy et Clément (attrapemaroue)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :