• Costa Rica

    Dès le premier village Costa Ricain, une pause s'impose, je dois réparer le cable de dérailleur avant qui a laché la veille (depuis j'ai placé un caillou entre le cadre et le dérailleur pour maintenir la chaine sur le plateau intermédiaire). En arrivant dans le village je casse un rayon. Les réparation faites, c'est reparti vers la péninsule de Osa au sud-est du pays. En ce jour, je fête les 1 an de voyage!

    La route est vallonée et la météo variable pour atteindre cette péninsule.

     

     

     J'arrive a Puerto Jimenez en même temps que la nuit. 

     Le lendemain, j'explore la péninsule à vélo, sans les baggages. C'est quand même agréable de rouler avec un vélo léger. Je passe toute la journée sur des pistes.

     Avec de temps en temps, la possibilité de voir l'océan Pacifique.

     

     

     Les paysages sont très agréable.

     Et une nouvelle fois les oiseaux sont présents en grand nombre.

     Sur les 2 photos suivantes, il s'agit du même oiseau...

     

     

     

     

     Puis la piste s'engage dans une forêt.

     

     L'occasion d'admirer quelques papillons

     

     Puis dans les arbres, un bruit attire mon attention. Il me faut une minute pour les repérer. Un groupe d'une dizaine de Congo (ou singe hurleur) est là. L'observation dure un long moment. C'est un plaisir de les voir passer d'arbre en arbre.

     Je permets à un guide en 4*4, avec une famille de touristes américains de les voir. Et oui, lorsque l'on est à vélo, on à le temps de voir et surtout d'écouter la nature et ainsi de voir tout au long de la route des choses que les autres modes de voyage ne permettent pas de voir.

     Mais il faut reprendre la piste, avec de nombreuses rivière a traverser.

     Au sud de la péninsule, j'atteinds une très grande plage.

     

     Puis il faut faire demi-tour et reprendre la même piste pour revenir à Puerto Jimenez. Au passage je m'accorde une petite pause pour me baigner dans une riviére. Quel bonheur de se laisser flotter sur le dos en regardant les arbres défiler lentement au rythme du courant. Je recroise également le guide, il me permet d'observer un couple de ara (énormes perroquets rouge) dans son nid.

    Le lendemain je reprends la route prise 2 jours avant pour quitter la Péninsule de Osa.

     

     

     

     Je vois réguliérement des Toucans, mais ils restent insaisissables avec l'appareil photo. Je n'ai pas mieux que ca:

     Et toujours autant de perroquets sur le bord des routes.

     Mais en quittant la péninsule, une nouvelle fois le cadre casse. Je suis à un peu plus de 40 km du prochain village, avec une forte chaleur et peu d'eau. Il me faut attendre un long moment pour voir arriver le premier véhicule. Une famille allemande en 4*4 en vacance dans la région. Ils sont très sympa, mais n'ont pas la place de m'embarquer. Mais ils me ravitaillent en eau. Un peu plus tard un pick-up des parc nationnaux Costa Ricain me conduit au premier soudeur sur la route. Je commence a être habitué, la réparation est rapide et je peux rejoindre Palmar Norte. Ce soir, c'est jour de fête dans la ville, c'est l'inauguration du sapin de noel. C'est difficile pour moi de me rendre compte que les fêtes de fin d'années approchent, avec un tel climat. Chaque jour il fait plus de 30ºC, on est en permanence en T-shirts. 

    Sauf le courageux Père Noel qui doit supporter son traditionel costume même ici.

    Le lendemain, je suis a peine reparti que j'entends déjà du bruit dans les arbres. Vous savez ce que c'est...

     Cette fois-ci, ce sont des faces blanches. J'en revois un peu plus tard en prenant la direction du parc national marin "Las Ballenas".

     

     J'arrive à l'entrée du parc, quelques araignés sont là.

    Dans ce parc national, depuis les plages, on peut observer des baleines, mais ce n'est pas la bonne saison...

    Lorsque j'arrive, je vois le prix à l'entrée, 5 fois plus élevé pour les étrangers et surtout indiqué en dollards américains, alors que la monnaie locale est le Colonne. C'est assez insupportable au Costa Rica, tout est fait pour satisfaire le touriste Américain. Tout est en Anglais, tous les prix sont en dollards... Le Costa Rica est un pays totallement soumis aux Etats-Unis. Et aujourd'hui, j'ai envie de raller. C'est donc la demoiselle à l'entrée du parc national qui prend. Mais finalement, elle partage mon avis. Elle m'autorise à aller voir la plage 5 minutes, sans payer, puis finalement en revenant de la plage, on commence a discuter. Elle est très sympa (et charmante - j'en connait 3 qui, si ils lisent se blog peuvent vous le confirmer...) et 2 heures plus tard, je suis encore là, un congo nous observe, l'un de ceux qui réveille Evelyn tous les jours à 5H du matin en hurlant...

     Ayant pris du retard, je ne fais pas beaucoup de kilomètres ce jour-là et j'arrive en fin d'après-midi à Dominical, où se trouve... Linda et Ronnie. Vous devez commencer a les connaitres, c'est le couple Néerlandais qui voyage à vélo (d'Ushuaïa à l'Alaska), déjà croisé au sud du Chili, au nord de l'Argentine, en Equateur, au nord de la Colombie et maintenant au Costa Rica... Mais mon intuition (où le fait que j'écris cette article avec du retard) me dit qu'on se croisera encore dans un autre pays par hasard... Mais revenons au Costa Rica, ils font une pause de 2 semaines dans le voyage à vélo, ils ont loué un appartement et une voiture. Et ils m'invitent a passé la nuit chez eux. Une bonne soirée a parlé voyage, a regardé les cartes des prochains pays...

     Le lendemain, c'est reparti.

    Et on retrouve toujours les mêmes au bord de la route.

     Mais un peu plus loin, je passe au dessus d'un petit cours d'eau, puis quelques secondes plus tard, je me dis: "il y avait quelque chose dans l'eau." Je fais demi-tour pour vérifier et effectivement, il y avait bien quelque chose.

     

     La région est rempli de champs de palmier, pour produire la fameuse huile de palme, qui est un désastre écologique et au milieu des plantations, il y a de petits villages, tous construient sur le même modéle, installées autour de terrain de football, pour héberger les ouvriers.

     Passage ensuite par les villages de Quepos et Londres ou je suis hébergé par une Américaine dans une éco-communautée

     

     

     Depuis quelque temps, je vois beaucoup d'iguanes, mais ils prennent la fuite dès que je sors l'appareil photo, pas celui-là.

     Puis, ca y est, le compteur affiche 17850km! Pourquoi ce chiffre est important? Dans le parc national de la Terre de Feu, a la fin de la route qui mêne vers le sud de l'Argentine, là où j'ai démarré le voyage, un panneau indiqué que l'Alaska se trouvait à 17850km...

    J'imaginais l'Alaska vraiment différente:

     Non, ce n'est bien sûr pas l'Alaska, j'ai fait beaucoup de détour, ce n'est que la ville de Jaco.

     J'y passe 3 jours, mais ce qui se passe à Jaco, reste à Jaco!

     En quittant Jaco, je croise un couple de Francais qui voyage en alternant les modes de voyage. Depuis le Guatémala, ils sont à vélo (leurs blog: http://pierrotenvoyage.eklablog.com/ )

    Je croise un peu plus tard un autre couple de Francais, en tour du monde en tandem depuis 2ans et demi. Toujours l'occasion de bonnes discussions (leurs blog: http://letandemetlavie.blogspot.com/)

    Ensuite, une autre rencontre à Tarcoles. Ca se passe de commentaires:

     

     

     

     

     Un peu plus loin, le bruit de graines qui craquent dans les arbres me fait tourner la tête. Voici l'un des responsables:

     Mais déjà la magnifique plage de Puntarenas apparait!

     Oops, désolé, j'ai pris la photo du mauvais côté, là où le touriste ne doit pas aller. De l'autre côté c'est propre...

    A Puntarenas, j'ai la chance de revoir Evelyn (la garde du parc national, qui revient ici, chez elle toutes les 2 semaines).

    Ici une photo de très mauvaise qualitée (faite avec le téléphone d'Evelyn) lors d'une ballade sur le port avec sa famille, très sympatique!

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Mais comme parfois je suis stupide, je vais passer quelques jours à San José, la capitale au lieu de profiter de la présence d'Evelyn ici...

    Ce qui se passe à San José, reste à San José (je vous rassure, je ne fais rien d'illégal mais je ne raconte pas, simplement parceque ca serait trop long, même si il y aurait des choses amusante a dire...).

    De retour à Puntarenas, je propose à Evelyn de se revoir autour d'un repas, ce qu'elle accepte bien sûr, mais le temps qu'elle réponde, je suis déjà sur le ferry pour rejoindre la péninsule de Nicoya. Quand on est c.., on est c..!

    Sur le ferry vers la péninsule de Nicoya, je fais la connaissance d'un retraité vosgiens.

     Il a acheté un terrain et construit une maison ici pour y passer 6 ou 7 mois par an. Il a la gentillesse de m'inviter chez lui. On passe une agréable soirée a discuté dans sa magnifique maison, avec vu sur l'océan, dans un lieu très calme, entouré par la nature. J'ai la chance de profiter de l'eau de la piscine à 32ºC.

    Et voici la vue au réveil:

     Je suis en pleine forme pour reprendre la route. Je me fais un nouvel ami:

     

     Je rejoins Nicoya, ou je suis héberger par Nicola le suisse, sa compagne costa-ricaine Elsy et la petite Kiara. Une nouvelle fois, j'ai affaire à des personnes d'une incroyable gentillesse (même si ils n'ont pas de piscine...). Mais Nicola, passionné de VTT et free rider jusqu'à un terrible accident en 2008, a construit une piste de pump track d'un kilomètre sur un terrain d'un hectare! Il posséde également quelques modules pour continuer a s'amuser même si sa carriére s'est arrêté en 2008. 

    Nicola a fabriqué sa maison seul! Désormais, ils y vivent, en préparant et en commercialisant des fruits séchés (principalement bannanes et ananas) et du poissons fumés. Nicola me fait découvrir les différentes techniques de préparation.

     En repartant je croise une Américaine, à vélo depuis l'Alaska et qui souhaite rejoindre Ushuaïa...

     

     Puis c'est le dernier coucher de soleil Costa Ricain.

     

     A La Cruz, dernière ville avant la frontière, ou je passe la nuit je fais la connaissance d'un groupe de cyclotouriste français. Ils sont 17 et font un voyage à vélo organisé au Costa Rica et au Nicaragua. Ils sillonent les routes de la région pendant un mois. Ils ont la chance d'avoir un véhicule qui transporte leurs baggages, j'avoue, je les envies... C'est sympa de discuter avec eux, ils viennent de partout en france et il y a même un voisin nordiste, Francis.  

    La suite, ca sera le Nicaragua, ses lacs et ses volcans. Mais pour moi, il est temps d'aller dormir, il est déjà 2H33... Oui, ca me prend beaucoup de temps d'écrire un article, mais vous semblez nombreux à suivre ce blog et c'est important pour moi aussi de partager ce voyage avec les personnes qui le souhaitent!

     

    Toutes les photos du Costa Rica: www.facebook.com/media/set/?set=a.10202761501627411.1073741862.1496106738&type=1&l=c9981f7b51

    « PanamaNicaragua et Honduras »

  • Commentaires

    1
    vinz
    Mercredi 18 Décembre 2013 à 14:48

    merci jeremy, c'est toujours un plaisir de te lire et de contempler tes photos! ça donne envie de visiter l'amerique du sud, c'est très beau!

    2
    tes parents
    Mercredi 18 Décembre 2013 à 18:13

    comme d'habitude c'est magnifique! nous sommes très  fière de toi, 

     bonne route et bon courage .

    tes parents

    3
    FRANCOIS DESPREZ
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 21:45

    Cela devient un vrai reportage d'histoires naturelles. Et heureusement pour vous, toujours des rencontres avec des gens accueillants.

    Je comprends que vous poursuiviez le périple !

    Cordialement,

    F Desprez

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    jpbbl
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 15:43

    bonjour toujours très content de voir tout c paysage que tu prend en photo ,bon courage pour la suite de cette aventure puis je profite de te souhaité un joyeux noel 2013 de notre part brigitte et jean pierre tante et oncle rendez vous au prochain reportage que tu feras de ton aventure qui nous fait très plaisir de voir en travers toi merci encore et bon courage 

    5
    jpbbl
    Mercredi 25 Décembre 2013 à 10:35

    bonjour nous te souhaitons un joyeux noél gros bisous de nous deux du sud Jean Pierre et Brigitte oncle et tante bon courage pour la suite de ton excursion qui nous fait très plaisir de voir la beauté la ou tu passe 

    6
    jpbbl
    Mercredi 1er Janvier 2014 à 12:36

    bonne année 2014 et une très bonne santé bon voyage brigitte et jean pierre 

    7
    Marc Blervaque
    Samedi 4 Janvier 2014 à 20:40

    Un réel plaisir et des images colorées dans la tête à consulter ton blog, 2013 a semblé passer très vite !  Bonne année 2014.

    Bonne route pour l'Alaska. Cordialement.

    Marc Blervaque.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :