• Chili: Parc Pumalin et Parc national Corcovado

    Il me faut environ 5H de bateau, pour quitter l´ile de Chiloe et rejoindre le continent. C´est a Chaiten et dans la grisaille que je débarque.

     Le village aux larges rues, est l´un des point d´entrée vers le parc Pumalin, que je vais prendre le temps de découvrir.

     Je vais y faire de nombreuses randonnées. Pour la première, je fait les 30 kilomètre de piste à vélo, qui me séparent du pied du volcan Chaiten.

     Puis l´ascension ce fait dans une forêt d´arbres morts. C´est le résultat de l´éruption de Mai 2008. Il faut un peu moins de 2H pour atteindre le bord du cratére de plus de 3km de diamètre.

     Et l´immense "montagne rouge" visible sur les prochaines photos n´existait pas avant 2008. C´est impressionnant de voir cette montagne de 200m qui est sortie de terre lors de l´éruption.

     

     

     Le volcan continue a fumer.

     Je regagne ensuite la vallée

     Et je reprends la piste vers le nord.

     Je quitte la route principale, la fameuse Carretera Australe, pour rejoindre le camping el volcan. La petite piste traverse une fôret dense avant de rejoindre une plaine avec une vue grandiose.

     

     

     J´explore un peu la forêt autour du camping.

     

     

     En fin d´après-midi, le volcan s´active un peu.

     Le lendemain, je pars pour une longue randonnée en forêt. Cette forêt qui profite du climat humide est très dense.

     

     Et colorée.

     

     

     

     

     Puis a force de monter, les arbres disparaissent.

     

     Et un glacier apparait.

     J´y retrouve un voyageur à vélo Chilien. La randonnée doit se terminer au bord d´une lagune, mais on ne la trouve pas. On continue un peu, mais l´ascension devient dangereuse, on fait demi-tour.

     

     On trouvera finalement la lagune, ou plutôt la flaque d´eau en redescendant.

     Je m´attarde sur les lieux, alors que l´autre randonneur redescend. J´ai la visite d´un joli oiseau.

     

     Puis le ciel se dégage et le glacier devient plus visible.

     Et le sommet du volcan Michinmahuida, qui culmine à 2450m apparait.

     Dans la descente, je peux vérifier que le volcan Chaiten fume toujours autant. 

     

     Retour au camping, toujours aussi beau!

     

     

     

     On est quelques voyageurs à vélo a profiter du joli coucher de soleil depuis le camping.

     Je continue, toujours vers le nord.

     Passage au bord du lago Blanco.

     

     Ensuite, une ascension qui offre un joli point de vue.

     

     Avant de redescendre vers le lago Negro.

     

     Un Alerce, ce fameux arbre qui peut vivre 3000 ans, veille sur la Carretera Australe.

     Je passe la nuit suivante a Caleta Gonzalo, dans un camping au bord du fjord Reñihué.

     

     C´est ici qu´a commencé l´histoire du parc Pumalin. Ce parc est un parc privé, acheté par le milliardaire americain, créateur de la marque The North Face, Douglas Tompkins, afin de protéger la nature dans ce coin de paradis qu´est la Patagonie. Pour en savoir plus sur l´histoire de ce personnage et du parc Pumalin, je vous invite à lire cet article: www.chile-excepcion.com/blog/parc-pumalin-chili-012

    En attendant, avec les oiseaux du fjord, j´attends que le soleil se couche!

     

     

     

     

     

     

     Nouvelle ballade en forêt vers une petite cascade.

     

     Puis, une autre randonnée de quelques heures vers la lagune Tronador. Cette lagune au milieu des montagnes est repausante.

     

     

     De retour vers Chaiten, j´abandonne une nouvelle fois le vélo pour aller voir les cascades Escondidas.

     

     

     Au retour, je passe aux pieds de quelques Alerces

     

     

     Nouveau passage par le lac blanc.

     Avant de rejoindre la ville de Chaiten. En cet fin d´après-midi, la vue est magnifique sur le volcan Corcovado, mais je n´ai plus de batterie sur l´appareil photo. Le temps de les recharger le lendemain, la brume est de retour sur la ville.

     La vue sur le volcan depuis notre bivouac est voilée. A la sortie de la ville, un joli lieu permet de camper au bord de la plage. J´y croise entre autre Léo, un sympatique voyageur à vélo Chilien.

     

     Je fais désormais route vers le sud et vers Villa Santa Lucia. La route, puis la piste longe le magnifique Parc National Corcovado.

     

     

     Mais je retourne vers une autre partie du Parc Pumalin, à El Amarillo. 

     

     

     

     En compagnie d´un autre voyageur à vélo Francais, Alexis, on emprunte la difficile piste qui mêne au camping Ventisquero.

     La vue sur le volcan Michinmahuida est parfaite.

     

     

     Ici aussi, on peut voir des forêts brulées par l´éruption du volcan Chaiten.

     

     Je test le zoom du nouveol appareil photo sur la lune...

     

     Le lendemain, une longue, très très longue randonnée nous attend. C´est une longue marche dans une large vallée, qui nous permet de nous approcher d´un glacier.

     

     La vallée est pleine de surprises.

     

     

     

     

     

     Puis le glacier est là, sous nos yeux. Mais en permanence en contre-jour, ce n´est pas l´idéal pour les photos...

     Alexis fatigué, décide de retourner vers le camping, alors que je m´approche encore un peu plus du glacier.

     J´y découvre la rivière qui sort du glacier.

     

     Et je ne peux pas être plus près du glacier.

     Et de nouveau, c´est la longue marche dans la vallée.

     

     

     

     

     

     Retour au camping et le lendemain, retour sur la piste.

     

     Les sommets du parc national Corcovado sont toujours là.

     

     

     

     

     

     

     

     

     Je fais la connaissance de Flavia sur la route, une fille de Santiago, qui a décidé de se mettre au voyage à vélo. On partage un bout de piste ensemble et je l´aide comme je peux a venir à bout de l´ascension du col qui précéde Villa Santa Lucia, où l´on se repose.

     

     

      Le lendemain, après un petit-déjeuner partagé, Flavia reprend sa route vers le sud, moi je file vers l´est. La météo a changée...

     Le lac Yelcho se trouve sur ma route, vers Palena.

     Le vent souffle fort aujourd´hui, mais par chance, il est avec moi.

     

     Mais le vent, c´est une mauvaise nouvelle pour les incendies, qu´il y a en ce moment dans la région de Palena et près de Cholila, de l´autre côté de la frontiére.

     

     La frontière, c´est bien sûr celle avec l´Argentine, mais ca sera pour le prochain épisode!

    Toutes les photos, ici: https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10206355882044675.1073741939.1496106738&type=1&l=380fb78f7f

    et ici: https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10206356176932047.1073741940.1496106738&type=1&l=2fbc69a070

     

    « Ile de ChiloeArgentine (Chubut): Ruta 25 - Punta Tombo - Peninsule de Valdes »

  • Commentaires

    1
    parents
    Samedi 7 Mars 2015 à 09:12

    Nous somme émerveillé par ce nouvelle article,avec des photos d'une qualité magnifique,

    ne change rien c'est super  bon courage pour la suite.

    Tes Parents      cool

    2
    FRANCOIS DESPREZ
    Lundi 9 Mars 2015 à 10:47

    Bonjour Jérémie, Merci pour ces photos magnifiques. Quel étonnant contraste entre les glaciers et la neige d'une part et, si proche, la forêt tropicale. Vous n'avez pas à regretter d'être revenu sur ce continent. Bonne poursuite vers le sud ! François DESPREZ

    onj

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :