• Cambodge: Le long du Mekong

    La lettre que j'attendais a Phnom Penh n'arrivera jamais...

    Mais cette attente m'a permis de decouvrir un peu plus une association dont j'avais deja entendu parler il y a quelques annees. Il s'agit de l'associaiton "Pour un sourire d'enfant", cree a Phnom Penh en 1996 par un couple de Francais, Christian et Marie-France Des Pallieres. Apres plusieurs gros voyages en Asie, ils ont decouvert a Phnom Penh, les terribles conditions de vie de beaucoups d'enfants, entre autre a la decharge de la ville. Ils decident de reagir, ca commence par quelques repas. Desormais, pres de 20ans plus tard, leur association permet a des milliers d'enfants de sortir de la misere et d'acceder a une vie digne, en leur apportant nourriture, soins medicaux, scolaristion, formation professionelle... 

    C'est incroyable ce qu'ils ont reussi a faire, mais le mieux pour connaitre cette association est de regarder cette video:

     Si vous souhaitez en savoir un peu plus, voici un excellent reportage realise par la chaine de television Arte, il y a quelques annees:

    Et le site internet de l'association est ici: www.pse.asso.fr/

    J'ai donc decouvert le centre PSE construit pres de l'ancienne decharge de Phnom Penh.

    Ici, tout est fait pour aider les enfants. Je suis reellement impressionnes par ce qu'on reussi a faire les Des Pailleres. Ils ont reussi a donne aux plus pauvres, une chance de s'en sortir.

     Une partie des meres des enfants recu dans le centre ont egalement la chance de profiter de ce centre, en y travaillant et en ayant une formation.

     Voila pour ces quelques mots sur cette incroyable association qui porte bien son nom, les enfants on reelement le sourire en apprenant ici et savent la chance qu'ils ont d'etudier apres avoir connu ce qu'ils ont connu.

    Retour a la route. Pour quitter la capitale, ca se fait dans la poussiere de la route 6.

     Je vais vers le nord et de nouveau vers Kampong Cham. Mais apres 40km, je profite de l'un des rares ponts qui permettent de traverser le Mekong pour changer de cote. Il n'y a que 4 ponts dans tout le cambodge qui permettent de traverser le fleuve.

     Ce cote du fleuve est plus rurale, plus calme. J'y vois toujours les memes scenes au bord de la route, les offrandes faites aux moines, les fermiers qui ramenent leurs vaches des champs...

     

     Afin de ne pas me perdre, j'essaye de rester au plus pres du fleuve. Tant que je roule avec le fleuve a ma gauche, c'est que je suis dans la bonne direction, vers le nord.

     

     

     Pendant que certains construisent des pieges a poissons,

     D'autres utilisent des filets circulaires, qu'ils lancent dans l'eau, en esperant emprissoner quelques poissons.

     

     

     

     

     

     La piste est principalement frequentee par les 2 roues.

     Et j'en croise qui sont bien plus charge que moi...

     Dans les champs, la saison des semis a commence.

     

     Et dans chaque village, une pagode.

     

     

     La piste est de plus en plus etroite, de moins en moins frequente.

     

     Puis l'asphalte refait son retour pendant quelques kilometres. Mais c'est asphalte a la Cambodgienne...

     

     Puis place aux ponts, en bambous... Ce n'est pas tres rassurant, ca bouge enormement, il y a des trous, mais ca resiste au poids des scooters, je peux donc passer.

     

     

     

     

     Des que je m'arrete dans une epicerie pour un petit ravitaillement, des dizaines d'enfants apparaissent, curieux. Et ils prennent la fuite des que je sors l'appareil photo.

     Et finalement se pretent au jeu.

     Sinon, a droite ou a gauche?

     Ca sera a gauche... c'est joli, mais...

     Apres quelques kilometres, la piste s'arrete.

     Je fais demi-tour et prends donc a droite a l'intersection. Le resultat est le meme. Je suis bloque. Je dois revenir en arriere sur plus de 15km.

     Je tente une autre piste, je roule quelques temps sans trop savoir ou je suis... Je ne vois plus le Mekong, qui devrait etre a ma gauche.

    Puis, la pluie commence, la terre de la piste se transforme en boue. Mais, la pluie, c'est l'occasion de prendre une douche, tout le monde sort des maisons pour en profiter.

    Puis apres 2 ou 3 heures et 10 km sur une piste en tres tres mauvaise etat, un immense lac apparait a ma droite. Mais apres quelques kilometres, je vois qu'il y a du courant, ce n'est pas un lac mais le Mekong. Je roule donc dans la mauvaise direction. Mais la nuit approche, il est temps de trouver un refuge. Ce soir, ca sera une pagode.

    Je suis accueillie par des enfants moines. Cette pagode compte 70 enfants et 69 vieilles dames. Les femmes ages, quand elle ne sont plus capable de subvenir a leurs besoin et que leurs familles n'ont pas les moyens de les aider, vont dans ce type de temple. Elles s'organisent entre elles et se nourissent grace aux offrandes des villageois.

    Les enfants m'invitent a m'asseoir, sur le sol. Je fais attention, mais malgre tout, je ne vois pas la petite statue de Bouddha et je m'assoie en lui tournant le dos. Sacrilege! Je pivote pour etre face a une chaise vide. Le chef va arriver. Les enfants m'apprenent a saluer correctement le chef, en joignant les mains face a la bouche et en se prosternant a 3 reprises. Quand le chef arrive, j'ai le plaisir de decouvrir qu'il parle francais. Il a voyage en france il y a quelques annees. Et il est passe a Lille, ou il y a environ 200 cambodgiens qui vivent.

    Notre conversation se deroule sous les yeux des enfants, qui observent mes moindres faits et gestes. Le chef assure la traduction puisque je ne parle pas Khmere et seul quelques enfants parle un tout petit peu Anglais. Et il y a aussi un moine, age de 77ans, tres drole et sympatique. On ne parle pas la meme langue, mais on se comprend et beaucoup de choses passent dans les regards.

     Au cours de la conversation, on me demande si j'ai deja mange. Je reponds que non mais que je vais aller manger dans le village. Le moine me dit de ne pas m'inquieter, qu'il va s'en occuper. Le temps de prendre une douche, je reviens et un repas m'attend. Pendant que je mange, c'est le moment que choisi le chef pour m'expliquer que les enfants et les vieilles dames ne mangent pas le soir, la pagode n'a pas assez de nourriture pour cela... Et bien sur, l'un des plus jeunes moines demandent: "pourquoi il mange?" en me regardant... Puis ils m'apportent encore plus a manger, des paquets de gateaux... Des que j'arrete de manger 30 secondes, un enfant me regarde et me donne l'ordre de manger.

    A 20H, il est temps d'aller dormir. Enfin pour le chef, de nombreux enfants profites qu'il dort pour s'amuser. Et des que la lumiere de la chambre du chef s'allume, tout le monde disparait... A 22H, le silence reigne, juste avant que l'orage eclate. La nuit est tres humide.

    A 4H du matin, je me reveille au son du tambour. Quelques minutes plus tard, ce sont les cloches, puis les prieres qui commencent. Apres la priere, le chef me fait visiter les lieux, avant que je reprenne la route.

     

     

     Je dois de nouveau prendre la piste en tres mauvais etat.

     

     Puis je trouve la bonne piste, celle qui longe le fleuve.

     D'un peu trop pres parfois.

     

     

     

     Ce matin, je tourne a nouveau en rond. Apres plusieurs heures, je decide de prendre le bateau pour traverser le fleuve. 

     Sur l'autre rive, c'est beaucoup plus simple. 

     

     

     La ville de Kampong Cham apparait enfin. J'y passe une nuit. Puis je retraverse le Mekong, mais cette fois ci, je reste sur la route principale.

     

     Sur les rivieres de la region, il y a des maisons flottantes, avec leurs fillets de peches.

     

     

     La route 73, vers Kratie est jolie.

     Elle a ete construite quelques metres au dessus des terres et de chaques cotes, il y a des maisons sur pilotis et des champs.

     Meme la mosquee est sur pilotis.

     Au Cambodge, le bouddhisme est la religion principale, mais il y a aussi une communaute musulmane.

     

     

     

     

     

     Je prends une journee de repos a Kratie. Avec une traditionelle ballade sur le marche.

     Tout est a l'air libre, alors qu'il fait plus de 30 degrees a l'ombre.

     Pour le plus grand plaisir des mouches.

     

     

     

     

     

     

     Au Cambodge, on peut trouve de la baguette.

     

     Sinon, a Kratie, c'est la fete de la lune. Des centaines de tout petits bateaux sont depose sur le Mekong par les moines, avec a l'interieur des bougies. Ils descendent lentement le fleuve. Sur les rives, la foule regarde les bateaux, venant des villages en amonts et fait la fete.

     Apres Kratie, je continue vers le nord.

     

     Sur la route de Stueng Traeng, la chaleur est ecrasante, il fait 40 degrees a l'ombre. 

     

     

     La region est peu peuple, ceci en est sans doute l'une des raisons:

     Les mines sont nombreuses dans les regions frontalieres.

     Cette journee a ete tres dure, a la fin de ces 130km d'alternance entre route et piste, j'arrive a Stueng Traeng tres fatigue. Je ne suis pas bien ce soir. Mais apres une journee tranquille a Stueng Traeng, ca va mieux.

     

     

     Le lendemain, apres quelques dizaines de kilometres, la frontiere du Laos apparait.

     

    Toutes les photos sont ici: https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10205082807698612.1073741913.1496106738&type=1&l=395bd26326

    Et ici: https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10205119813063723.1073741914.1496106738&type=1&l=fc877d24b6

    « Cambodge: Siem Reap - Phnom PenhLaos: Sud - Plateau des Bolovens »

  • Commentaires

    1
    F DESPREZ
    Mardi 14 Octobre 2014 à 18:46
    Merci pour toutes ces belles photos, notamment d'enfants et des marchés. Vous voilà déjà au Laos! C'est impressionnant. Bonne poursuite de l'aventure. Cordialement, F Desprez
    2
    jpbbl
    Mercredi 15 Octobre 2014 à 09:44

    bonjour merci pour toute t photo je voie qu'il y as beaucoup de gents pauvre c mal'heureux de vivre comme sa moi je ne serais pas vivre comme sa et on se plaint ,bon courage pour la suite beurk et bravo sur tout se que tu fait a bientot 

    3
    tes parents
    Mercredi 15 Octobre 2014 à 20:57

    Nous vivons de grand moment en regardant ton blog ,                                                                                                                                                                   des photos des vidéos et les article qui donne beaucoup d'émotion ,                                                                                                                                                 grand coup de chapeau a l'association  beurk

    bonne route et bon courage pour la suite.

    Tes Parents

    4
    Dimanche 19 Octobre 2014 à 09:20
    Zwoofff

    Hello Jérémie,

    de bien belles rencontres accompagnées de bonnes photos de notre warrior à vélo.c'est bien que tu prennes du temps pour te reposer un peu. la chaleur et trop d'effort sont difficiles à conjuguer. j'ai bien aimé le passage au monastère et le gamin qui te surveillait pour que tu manges.

    As tu planté la tente depuis ton arrivée en Asie?

    5
    thomas
    Dimanche 19 Octobre 2014 à 15:54
    Bonjour Jeremie,

    Mes parents, marc et veronique blervaque, m ont parle de tes voyages et de ta presence en asie. De superbes photos et experiences: Congrats!

    J habite la semaine a Laibin une petite ville du sud de la chine 400kms de la frontiere vietnamienne.

    Si tu passes dans la region, et que tu cherches un endroit ou crecher, n hesite pas a me le faire savoir
    Bonne continuation dans les pays du sud est asiatique
    6
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 15:05

    Merci a tous pour les commentaires.

    Thomas, merci pour l'invitation. La Chine est effectivement le prochain pays sur mon trajet, mais Laibin ne sera sans doute pas sur ma route. Je pense rester plus a l'ouest (Yunnan, Sichuan, Qinghai...), meme si la saison qui arrive n'est pas la meilleure pour voyager dans ce secteur. Et je risque d'avoir un temps limiter pour traverser la Chine, ce qui va limiter les detours. L'ideal serait de pouvoir y rester 3 mois... Je vais commencer les demarches pour obtenir le visa Chinois en fin de semaine prochaine a Vientiane.

     

    7
    Thomas
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 15:20

    Bonjour Jeremie,


     


    La region du yunnan est de loin la plus interressante, je confirme. Et au dela des diversites culturelles et de paysage - le challenge sportif sera aussi plus sympa;-) puisque c'est le relief qui est a l'origine de ces diversites ethnique et botanique.


     


    Bonne continuation


     


    Thomas


     


     

    8
    Mercredi 29 Octobre 2014 à 08:56

    Bravo pour ton périple, pour les superbes photos et merci encore pour tes infos sur la Colombie que nous avons fait en Janvier /Février.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :